1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2014-12-05 | Readers 455 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Pour se préserver du doute été de la confusion


Pour se préserver du doute été de la confusion


Pour ne pas être touché par le doute ou la confusion pendant l’occultation de l’Imam al-Mahdî(qa), il est recommandé de répéter au moins trois fois après chaque prière obligatoire :

« Ô Dieu, ô Tout-Miséricordieux, ô Très-Miséricordieux,

ô Celui qui retourne les cœurs,

affermis mon cœur dans Ta Religion ! »




Il est rapporté de sheikh Sadûq  de [l’Imam] as-Sâdeq(p) :


-« [Un jour] vous serez touchés par le doute ou la confusion.

Vous resterez sans savoir visible, sans guide pour vous diriger.

Ne sera sauvé [de cette situation] que ceux qui réciteront l’invocation du Naufragé.

-Je lui demandai : Comment est cette invocation du Naufragé, ô fils du Messager de Dieu ?

-Il répondit :  Tu dis :

"يَا الله يَا رَحْمَن يَا رَحِيم يَا مُقَلِّبُ القُلُوبِ ثَبِت قَلْبِي عَلَى دِينِكَ!"

Yâ-llâhu, yâ rahmânu, yâ rahîmu, yâ muqallibu-l-qulûbi, thabit qalbî ‘alâ dînika !

Ô Dieu, ô Tout-Miséricordieux, ô Très-Miséricordieux,

ô Celui qui retourne les cœurs, affermis mon cœur dans Ta Religion ! »

-Je répétai après lui : « Ô Celui qui retourne les cœurs et les regards, affermis mon cœur dans Ta Religion ! »

-Il(p) me reprit : « Certes Dieu, Tout-Puissant, retourne les cœurs et les regards mais dis comme je te dis : « Ô Celui qui retourne les cœurs, affermis mon cœur dans Ta Religion » lui signalant l’importance de ne pas manipuler les invocations, en ajoutant ou en déviant selon son goût ou son humeur. Et Dieu est Celui qui protège ! »

Tiré de Mafâtîh al-Jinân, trad. Fse Ed.BAA p1373

L’Invocation du Naufragé (dou‘a al-Gharîq)




Articles précédents:

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)