1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2014-12-05 | Readers 246 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Un prédicateur sincère


C’était avant la victoire de la Révolution islamique en Iran, à l’époque de la dictature du Shah. A cette époque, il y avait d’un côté les réceptions somptueuses dans les châteaux magnifiques du Shah, les grandes festivités et de l’autre, la misère du peuple, notamment des habitants des contrées éloignées, qui ne connaissaient rien du confort moderne.

 

Un jour, un savant religieux prédicateur de Qom fut envoyé dans un de ces villages éloignés pour transmettre les enseignements divins du Prophète Mohammed et de sa famille (que Dieu prie sur lui et sur sa famille).

 

Dans ce village, il n’y avait pas d’eau potable. Les habitants de ce village déployaient de gros efforts et enduraient de grosses peines pour avoir de l’eau.. Ils n’avaient pas les moyens de financer l’extension de la canalisation d’eau à leur village..

Ce prédicateur resta un certain temps chez eux, le temps de la période de prédication décidée par sa Houazeh, son institut religieux. Il vit combien les habitants peinaient à la tâche et se fatiguaient pour avoir de l’eau alors que pour lui, vivant à Qom, il lui suffisait de tourner le robinet d’eau…

 

Il vendit sa maison pour qu’ils puissent avoir de l’eau chez eux.

 

Aussi, quand il retourna chez lui, dans la ville de Qom, il vendit sa maison où il vivait et fit remettre l’argent obtenu aux habitants de ce village pour qu’ils puissent payer l’extension de la canalisation d’eau chez eux. Et il se contenta de louer un modeste logement avec son maigre salaire et il resta dans cet état jusqu’à sa mort. 

 

Des années plus tard, après la victoire de la Révolution islamique, Sheikh Mohsen Qirâ’atî raconta l’histoire de ce savant sincère lors l’un de ses cours de morale qu’il donnait à la télévision de la République islamique iranienne.

 

Il n’avait pas fini son cours qu’un bienfaiteur  prit contact avec lui par l’intermédiaire de la télévision et lui dit  qu’il était prêt à verser le prix d’une maison aux enfants de ce prédicateur.. Et effectivement, il remit à Sheikh Mohsen Qirâ’atî une somme d’argent permettant aux enfants d’acheter ou de construire une maison, somme que Sheikh transmit  avec joie aux enfants de ce prédicateur sincère.


Articles précédents:

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)