1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2014-12-07 | Readers 549 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

L’invocation « de la connaissance » à réciter durant son occultation


Al-Kulaynî rapporte que l’Imam as-Sâdeq(p) enseigna cette invocation à Zurârat qui dit avoir entendu Abû ‘Abdi-llâhi (l’Imam as-Sâdeq(p)) dire :

 « Le Qâ’im aura une occultation avant son instauration sur terre.» Je lui demandai : « Que je sois en rançon pour toi, et si j’atteins cette époque que dois-je faire ?» Il répondit : « Si tu atteins cette époque, tu récites alors cette invocation (parfois appelée « l’invocation de la connaissance ») :

 

« Mon Dieu, fais-Toi connaître à moi,

car si Tu ne Te fais pas connaître à moi,

je ne connaîtrai pas Ton  Prophète.

Mon Dieu, fais-moi connaître Ton Messager,

car si Tu ne me le fais pas connaître,

je ne connaîtrai pas Ton  Argument. [Ton Imam]

Mon Dieu, fais-moi connaître Ton Argument,

 car si Tu ne me le fais pas connaître,

je m’égarerai de ma religion. »

 

اللَّهُمَّ عَرِّفْنِي نَفْسَكَ فَإِنَّكَ إِنْ لَمْ تُعَرِّفْنِي نَفْسَكَ لَمْ أَعْرِفْ رَسُولَكَ.

Allâhumma a‘rrifnî nafsaka fai’nnaka i’n lam tua‘rrifnî nafsaka lam a’‘rif rasûlaka

Mon Dieu! Fais-Toi connaître à moi, car si Tu ne Te fais pas connaître à moi, je ne connaîtrai pas Ton  Prophète.

اللَّهُمَّ عَرِّفْنِي رَسُولَكَ فَإِنَّكَ إِنْ لَمْ تُعَرِّفْنِي رَسُولَكَ لَمْ أَعْرِفْ حُجَّتَكَ.

Allâhumma a‘rrifnî rasûlaka fai’nnaka i’n lam tua‘rrifnî rasûlaka lam a’‘rif hujjataka

Mon Dieu! Fais-moi connaître Ton Messager, car si Tu ne me le fais pas connaître, je ne connaîtrai pas Ton  Argument.

اللَّهُمَّ عَرِّفْنِي حُجَّتَكَ فَإِنَّكَ إِنْ لَمْ تُعَرِّفْنِي حُجَّتَكَ ضَلَلْتُ عَنْ دِينِي.

Allâhumma a‘rrifnî hujjataka fai’nnaka i’n lam tua‘rrifnî hujjataka dalaltu a‘n dînî.

Mon Dieu! Fais-moi connaître Ton Argument, car si Tu ne me le fais pas connaître, je serai égaré dans ma religion.

 

 

As-Sayed Ibn Tâ’ûs, dans son livre Jamâl al-Usbû‘, rapporte une longue suite à cette invocation rapportée par le premier ambassadeur de l’Imam(qa), ‘Uthmân ben Sa‘îd, durant sa petite occultation qu’il est recommandé de réciter après la prière obligatoire de l’après-midi du vendredi. (qui a été reprise in Mafatîh al-Jinân pp193-207- L’invocation pendant l’occultation)

 


Articles précédents:

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)