1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2014-12-07 | Readers 362 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

A propos des riches et des pauvres


riche. Ce n’est que parce que le riche vit dans le luxe que le pauvre connait la faim. Et Dieu leur demandera des comptes. »

 

du Prince des croyants(p) in Nahjah al-Balâgha, Hikam N°328 (ou N°330)

 

إِنَّ اللَّهَ سُبْحَانَهُ فَرَضَ فِي أَمْوَالِ الْأَغْنِيَاءِ أَقْوَاتَ الْفُقَرَاءِ

Inna-llâha subhânahu farada fî amwâli-l-aghniyâ’i aqwâta-l-fuqarâ’i

Dieu, Gloire à Lui, a imposé la part du pauvre dans les biens du riche.

                                   

subhânahu… : Gloire à Lui

                        farada : a imposé, a obligé

                         : proposition : « dans »

                        Amwâlî : pluriel de « mâl » : les biens

                        Al-aghniyâ’i : pluriel de « ghanî » : les riches (sans exclusivité)

                        Aqwâtu : pluriel de « qût » : nourritures

Al-fuqarâ’i : pluriel de « faqîr» : les pauvres (qui n’ont pas à manger pour un an),

       (sans exclusivité)

 

فَمَا جَاعَ فَقِيرٌ إِلَّا بِمَا مُتِّعَ بِهِ غَنِيٌّ

Famâ jâ‘a faqîrunn illâ bi-mâ mutti‘a bihi ghaniyyunn

Ce n’est que parce que le riche vit dans le luxe que le pauvre connaît la faim.

: particule de négation

                        Jâ‘a : avoir faim au temps du passé pour indiquer la règle générale

                        Illâ : particule d’exception « illâ » qui vient après la négation pour affirmer une exception

                                    C’est-à-dire le pauvre ne connait la faim que parce que le riche vit dans le luxe.

                        Bi : à cause

mâ : pronom relatif indiquant des choses

Mutti ‘a : de mata‘a (II) à la forme passive (« majhûl » en arabe), indiquant l’intensité ou la répétition : la jouissance de biens plus que le nécessaire.

Ghaniyyunn : un riche, indéterminé donc quel qu’il soit

وَ اللَّهُ تَعَالَى سَائِلُهُمْ عَنْ ذَلِكَ

Wa-llâhu ta‘âlâ sâ’iluhum ‘an dhâlika

Et Dieu Très-Elevé leur demandera des comptes.

Sâ’ilunn ‘an  : le « participe actif  » de sa’ala désignant celui qui fait l’action, c’est Dieu « qui demande sur »

Dhâlika : pronom démonstratif

                         

L’Islam n’interdit pas aux riches d’être riches cependant à condition qu’ils donnent aux pauvres (Khoms, Zakât, aumônes..), car dans leur richesse se trouve la part du pauvre. En même temps, en présence de gens qui ont faim, Dieu les met en garde contre Ses Châtiments. Règle importante pour encourager une prise en charge de la société.


Articles précédents:

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)