1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2014-12-25 | Readers 376 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Les pleurs de l’Imam as-Sâdeq(p) sur l’Imam al-Hujjah(qa)


Les pleurs de l’Imam as-Sâdeq(p) sur l’Imam al-Hujjah(qa)

Sadîr as-Sayrafî, un compagnon des Imams(p), entra un jour par surprise chez l’Imam as-Sâdeq(p), en compagnie d’al-Mufaddel, fils de ‘Amar, Abî Basîr et Abânu, fils de Tughlab. Ils le virent assis par terre, dans un étrange état. Il pleurait des pleurs d’une mère qui aurait perdu tous ses enfants. La tristesse apparaissait sur lui et les larmes coulaient sur ses joues. Il disait :

 « Mon Maître, ton absence a chassé mon sommeil, a rendu ma couche étroite  et a soutiré le repos de mon cœur !

Mon Maître, ton absence a amené mon malheur aux désastres éternels.

Déjà, l’un après l’autre, [les Imams] ont disparu, ne restant plus personne (l’ensemble et le nombre). Je ne sens plus que les larmes couler de mes yeux et les soupirs sortir de ma poitrine devant l’escalade des malheurs et la succession des épreuves... »

                Les compagnons crurent devenir fous en l’entendant. Leurs cœurs se fendirent. Ils pensèrent qu’il avait entendu un grave évènement ou un énorme malheur. Ils lui dirent : « Que Dieu ne fasse pas pleurer tes yeux, ô fils de la meilleure de toutes les créatures. Quel est cet évènement qui soutire tes larmes et fait couler tes pleurs ? Quelle situation t’a imposé cette affliction? »

L’Imam as-Sâdeq(p)poussa un grand soupir puis dit :

 « Ah (pour vous)! J’ai regardé, ce matin, dans le Jifr – qui est le livre qui comprend la science des morts et des malheurs ainsi que la science de ce qui a été et de ce qui sera jusqu’au jour du Jugement, que Dieu a accordé de façon particulière à Mohammed et aux Imams après lui – et j’ai médité sur la naissance de notre Sustentateur, sur son occultation, sur sa lenteur [à sortir], sa longévité, sur les épreuves des croyants durant cette époque, sur la naissance des doutes dans leurs cœurs du fait de la longueur de son occultation, sur le rejet de la majorité d’entre eux de leur religion, sur leur dépôt du nœud de l’Islam de leur cou dont Dieu Tout-Puissant dit : {Nous attachons son destin au cou de chaque homme.}(13/XVII) (Il veut dire de cela le tutorat (al-wilâyat)). Alors je sentis une grande tendresse et la tristesse m’envahit complètement. »

Bihâr al-anwâr, vol.51 Bâb 18 Mâ fîhi men sunani-l -anbîâ’, p219-220 H9

cité in Voyage vers la lumière, S. Abbas Noureddine Ed. BAA pp48-49

www.lumieres-spirituelles.net     No3 -  Sha‘ban 1430 – Août  2009


Articles précédents:

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)