1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2014-12-25 | Readers 287 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Le Prince des croyants(p) et le terme de la vie


Le Prince des croyants(p) et le terme de la vie

C’était au moment où l’Imam ‘Alî fils d’Abû Tâleb(p) mobilisait ses bataillons à Siffîne, face à Mu‘âwiyâ dressé sur son cheval bouillonnant d’impatience. L’Imam ‘Alî était sur le cheval du Messager de Dieu(s) « al-Murtajiz » (le Fracassant), tenant dans sa main le javelot du Messager de Dieu(s) et portant à sa ceinture son sabre « Dhû-l-fiqâr ». Le camp de la Vérité et de la Foi contre celui de la tyrannie et de l’incroyance.

Un des compagnons de l’Imam(p) lui dit : « Prends garde, ô Prince des croyants ! Nous avons peur que ce maudit te tue ! »

« Si seulement tu disais que celui-là n’est pas fiable en ce qui concerne sa religion, lui répondit l’Imam(p), et qu’il est le pire des injustes (les « Qâsitînes ») et le plus maudit de ceux qui sont sortis contre les Imams qui sont bien dirigés (les « Khârijites ») !  Mais [n’aie crainte !] le terme (de la mort) [me] suffit comme gardien !

 Il n’y a personne qui n’ait pas d’Anges protecteurs qui le préservent de tomber dans un puits ou empêchent qu’un mur tombe sur lui ou qu’un mal le touche. Et quand son terme est arrivé, ils n’empêchent pas d’arriver ce qui va le toucher.

Il en est de même pour moi. Quand viendra mon terme (le moment de ma mort) et que sera envoyé le pire des misérables [Ibn Muljam] alors ceci sera teint [de sang] par cela (indiquant sa barbe et sa tête), d’un engagement engagé et d’une promesse non mensongère. » (in at-Tawhîd de Sh. Sadûq p367)

Et vint ce jour promis…

En cette aube du 19 du mois de Ramadan en l’an 40H, l’Imam ‘Alî, le Prince des croyants(p) était dans la mosquée de Kûfâ en train de prier la prière du matin. Une nouvelle journée de jeûne avait commencé et il avait fait ses grandes et ses petites ablutions pour mieux se préparer à la Rencontre de Dieu.

Dans le « mihrab » de la mosquée, il était à sa première raka‘at. Il avait fini la lecture du Coran, il s’était incliné devant la Grandeur de Dieu puis s’était relevé. Il était maintenant en train de se prosterner devant Dieu, Lui livrant totalement son esprit, se soumettant complètement à Son Ordre.

Il levait la tête et se redressait, s’apprêtant à effectuer la seconde prosternation.

C’est le moment que choisit Ibn Muljam le maudit pour lever son sabre sur la tête bénie de l’Imam(p) et le frapper, son cœur insensible à la gravité de son crime. Il s’en est fallu de peu que la terre ne se fende et l’engloutisse !

L’Imam ‘Alî, le Prince des croyants(p) tomba sur le sol béni de la mosquée de Kûfâ, baigné dans son sang.

Il s’exclama : « Dieu est plus Grand ! J’ai remporté la grande victoire, ô Seigneur de la Ka‘bah ! » (« Fuztu wa rabbi-l-ka‘bah ! »)

www.lumieres-spirituelles.net     No4 -  Ramadan 1430 – Septembre  2009


Articles précédents:

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)