1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2014-12-25 | Readers 306 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Les réfutations de Bahlûl


Les réfutations de Bahlûl*

Cela se passait au temps de l’Imam al-Kâzhem(p). Alors qu’il(p) diffusait son savoir lumineux puisé à la source originelle, des savants égarés vinrent argumenter  avec lui(p), pour réfuter trois de ses dires.

La première chose était qu’ils contestaient le fait que Dieu ne pouvait pas être vu. Selon eux, il est impossible qu’une chose existe et soit invisible.

La seconde se rapportait au diable : selon les dires de l’Imam(p), Satan serait jeté dans l’Enfer des  Enfers qui le brûlera. Comment est-il possible que le feu brûle le feu, puisque Satan a été créé à partir du feu ?

La troisième chose concernait les actes des hommes. Selon les dires de l’Imam(p), l’homme est responsable de ses actes, dans la mesure où Dieu, le Très-Savant, le Très-Sage, l’a créé avec une raison, une volonté.. et il ne doit pas rejeter sur Dieu la responsabilité de ses péchés. Comment cela est-ce possible alors que c’est Dieu qui guide les hommes, et que c’est vers Lui que reviennent toutes les choses. De plus, ce serait, selon eux, nier l’Unicité de Dieu et Sa Seigneurie.

Bahlûl, présent, entendit leurs dires. Il se leva, prit un morceau de brique faite d’argile et le jeta sur l’un d’entre eux. Très en colère, ces savants se rendirent vers le roi Harûn ar-Rashîd, se plaignirent à lui qui fit arrêter Bahlûl. Ce dernier fut emmené devant Harûn.

Pour sa défense, il lui dit qu’il n’avait fait que répondre aux trois réfutations faites par les savants à l’Imam al-Kâzhem(p)Et avant même de leur laisser le temps de réagir, il expliqua :

« Ces hommes disent que Dieu existant doit être visible. Maintenant, l’un d’entre eux se plaint d’une douleur à la tête à cause de la brique reçue. Peut-il nous montrer sa douleur et pourtant elle existe n’est-ce pas ? Comme sa douleur existe et nous ne la voyons pas, Dieu existe sans que nous Le voyions de nos yeux.

Ils disent également que le feu ne peut pas brûler Satan (Iblis) parce qu’il est de feu. Alors, comment a-t-il pu ressentir le coup de la brique d’argile ? L’homme n’est-il pas fait d’argile ? Et cette brique avec laquelle je l’ai frappé n’est-elle pas également d’argile ? Ainsi, si l’argile peut faire du mal à ce qui a été créé à partir d’argile, le feu peut aussi faire du mal et brûler ce qui a été créé à partir du feu.

Enfin, ils disent que les hommes ne sont pas responsables de leurs actes mais que c’est Dieu qui les fait. Alors, pourquoi veulent-ils me punir pour un acte que je n’ai pas fait ? Ce serait injuste ! Ils devraient s’en prendre à Dieu et rejeter la punition sur Lui, parce que, selon eux, Il est le seul responsable des actes des hommes ! »

*Abû Wahib Bahlûl fils de ‘Omar as-Sayrafî de son vrai nom, est un personnage très populaire, connu pour ses histoires avec Haroun ar-Rashîd. Malgré son apparence « de fou », il était en fait un grand savant religieux, et compagnon des deux Imams as-Sâdeq(p) et al-Kâzhem(p). Il serait mort autour des années 190H.

www.lumieres-spirituelles.net     No5  Shawwal – Octobre  2009


Articles précédents:

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)