1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2014-12-25 | Readers 468 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Dieu n’égare pas celui qui demande la guidance


Dieu n’égare pas celui qui demande la guidance !

C’était à l’époque de l’Imam ar-Ridâ(p). L’Imam al-Kâzhem(p) venait de tomber martyr, empoisonné par le roi abbasside Haroun ar-Rashîd, après de longues années d’emprisonnement. Pendant son absence, les sympathisants de l’Imam(p) avaient été priés de s’adresser aux délégataires que l’Imam(p) avait désignés pour les questions religieuses. Et voilà que, parmi les plus proches compagnons de l’Imam al-Kâzhem(p), parmi ceux qui avaient eu la charge de récolter les impôts religieux, il en était qui contestaient l’Imamat de l’Imam ar-Ridâ(p) et prétendaient même que l’Imam al-Kâzhem(p) n’était pas mort ! Comme plus personne ne l’avait vu, ils affirmaient qu’il était l’Imam occulté attendu !

Beaucoup de sympathisants des Imams(p) furent perdus au début et ne savaient plus qui croire. Dans cette ambiance de répression abbasside extrême, ils ne savaient plus à qui ils devaient s’adresser.

Abdallah fils d'al-Mughîrah était un de ceux-là. Il nous raconte son histoire :

« Je me présentais comme « wâqifah » [c’est-à-dire comme un de ceux qui prétendaient que l’Imam al-Kâzhem(p) n’était pas mort, qu’il avait été occulté et qu’il était l’Imam attendu] et je discutais dans ce sens.

Quand je fus à La Mecque, dans la Maison de Dieu, près de la Ka‘bah, je sentis quelque chose palpiter très fort dans ma poitrine. Alors je m’ accrochai à la paroi de la Ka‘bah (à l’endroit appelé « multazem ») et dis :

« Mon Dieu ! Tu connais ma demande et ma volonté ! Alors, guide-moi vers la meilleure des religions. »

Je sentis alors comme une inspiration intérieure, une voix qui me dit de me rendre chez l'Imam ar-Ridâ(p). Dès mon arrivée à Médine, [je me rendis chez lui(p)]. Je me tins devant sa porte et dis au serviteur : « Dis à ton maître qu'un homme venu d'Iraq est à sa porte. » sans donner mon nom.

Je l'entendis dire [de l'intérieur] : « Entre, ô Abdallah fils d'al-Mughîrah ! »

J'entrai. Quand il(p) me vit, il(p) me dit : « Dieu a répondu à ton appel et t'a guidé vers Sa Religion. »

 Je compris alors qu’il était bien l’Imam après l’Imam al-Kâzhem(p) et lui dis : « J'atteste que tu es l'Argument de Dieu, le Fidèle de Dieu à l'encontre de Ses Créatures. »

Je remerciai Dieu de m’avoir sorti du doute et de l’hésitation et de m’avoir guidé vers lui(p).

‘Uyûn Akhbâr ar-Ridâ, vol.2, Bâb47 p236 H31 cité in L’Imam ar-Ridâ(p) p51

www.lumieres-spirituelles.net     No5  Shawwal – Octobre  2009


Articles précédents:

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)