1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2014-12-25 | Readers 281 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Maître Eckhart (~1260 - ~1327)


Maître Eckhart

(~1260 - ~1327)

A la fin du XIIIème siècle marqué par un essor général de la spiritualité, Maître Eckhart, philosophe et théologien dominicain allemand, devint l'instigateur d'un grand mouvement mystique rhénan véhiculant notamment l'idée d'une approche intuitive du Divin.

Johannes Eckhart est né à Thüringen, en Thuringe (Allemagne), vers 1260 et sans doute c’est vers 1275 qu’il entra chez les Dominicains d’Erfurt où il étudia la théologie puis continua ses études à Cologne et à Paris où il devint magister theologiae. Il enseigna à Cologne et à Strasbourg et par deux fois à Paris (1302-1303/1311-1313). Il occupa diverses hautes fonctions dans l'ordre des dominicains à Erfurt et à Thuringe puis dans les provinces de Teutonie et de Saxonne.

Sa nomination dans la province de Bohême lui donna l’occasion d’inaugurer une prédication en langue allemande comprise de tous, à l’adresse des dominicains, de simples religieux(ses), de croyants et même de laïcs. Elle connut un retentissement considérable et ouvrit de nouvelles perspectives pour tous les amants de Dieu.

Son œuvre se composa essentiellement de sermons et de traités en latin et en allemand, dans la continuité des penseurs dominicains du XIIIe siècle avec cependant des solutions originales, mélangeant une dialectique à la fois scolastique, philosophique, religieuse, et la « simplicité » de sa quête qui est de retrouver la véritable identité de l'homme et, par là, sa liberté originelle –réalisée dans « le total engloutissement dans la très chère Volonté de Dieu » –.  Ses nombreux traités, sermons et « Instructions spirituelles », laissent apparaître les louanges d'un grand mystique épris d'Amour pour le Divin et désireux de s'unir à Lui.

Son programme de prédication, tel qu’il l’exposa au Sermon 53, se composait de quatre étapes :  en premier lieu, le détachement, la sortie de soi-même et de son ego comme moyen pour laisser « Dieu être Dieu en lui ». Puis la réforme dans le Bien simple qu’est Dieu et en troisième lieu, la pensée en la grande noblesse que Dieu a déposée dans l’âme et par laquelle l’homme vient à Dieu d’une manière merveilleuse, la reconnaissance de la présence divine en nous dans le but de Lui donner toujours plus de place en nous. Enfin la proclamation de « la pureté de la nature de Dieu, inexprimable ». Ce qui conduit à l’« apophatisme » vis-à-vis de la Nature divine (c’est-à-dire la connaissance de Dieu à partir de ce qu’Il n’est pas plutôt qu’à partir de ce qu’Il est). L’expérience mystique est vue comme le retour à la Divinité manifestée dans le Christ vivant en l'âme du croyant.

Ala différence de la tendance générale à l’abandon du monde, Eckhart proclamait et justifiait théologiquement la possibilité de « l'enfantement de Dieu dans l'âme, fruit de la « divinisation » reçue de et par l'union à  Dieu », tout en restant dans le monde.

A la fin, ce prédicateur éloquent, aux discours des plus pertinents, contemporain de Dante, inquiéta les autorités religieuses dont l'archevêque de Cologne et le pape Jean XXII qui condamnèrent certaines de ses formules jugées ambiguës et frisant le panthéisme, espérant arrêter ainsi son influence sur le peuple. Eckhart mourut en 1327-1328, avant de voir sa condamnation par une bulle  en 1329. Sa parole audacieuse continuera d’influencer de nombreuses générations chrétiennes à la recherche de Dieu.

www.lumieres-spirituelles.net     No5  Shawwal – Octobre  2009

Articles précédents:

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)