1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2014-12-25 | Readers 346 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

La visite surprise


La visite surprise

 

Hajjeh Amina était devenue une vieille dame. Assise à côté du chauffage, elle fixait la vieille photo de son fils, mort au front durant la guerre avec l’Iraq, qu’elle connaissait pourtant par cœur. Elle ne se rassasiait pas de la regarder et de remercier Dieu de l’avoir accepté comme martyr. Après son martyre, elle s’était retrouvée toute seule, dans une maison comprenant trois pièces et une cour. Et avec l’âge, elle n’avait plus la force de la nettoyer alors qu’elle était de celles du quartier qui avaient la plus belle et la plus propre maison.

Encore plongée dans ses souvenirs et dans sa louange à Dieu, elle entendit quelqu’un frapper à la porte. « Tiens ! Qui peut venir par un tel froid et un vent si fort? » se demanda-t-elle. Elle se leva lourdement, marcha en s’appuyant sur sa canne, mit son tchador et ouvrit la porte. Que ne fut sa surprise ! Elle n’en croyait pas ses yeux ! « N’est-ce pas Sayyed al-Qa’ed ? » Elle fondit en larmes, d’émotion, de joie, de sentiments qu’elle ne pouvait décrire. « Sayyed al-Qa’ed en personne chez elle ! »

Sayyed al-Qa’ed, ‘Alî al-Khâmine’î, avait l’habitude de faire des visites surprises aux familles des martyrs. Il considérait cela comme un grand honneur pour lui, en même temps, cela lui permettait de connaître leur situation de près, dans déformation.

Hajjeh Amina fit un grand accueil à ce cher invité et aux gens qui l’accompagnaient. Sayyed al-Qa’ed lui demanda comment elle allait et s’attrista du fait qu’elle vivait seule. Et pendant que Hajjeh Amina parlait, les joues en feu, Sayyed remarqua la poussière sur les meubles et la table à manger qui avait dû être blanche auparavant. Hajjeh Amina voulut se lever pour préparer du thé, mais Sayyed al-Qa’ed l’en empêcha et  lui pria de s’asseoir. Il se leva, s’adressa aux gens qui l’accompagnaient et leur demanda de sortir de la maison. Malgré quelques réticences de sa garde rapprochée, tout le monde sortit.

Quand ils furent seuls, Sayyed se mit à arranger et à nettoyer la maison.. La vieille femme protesta, voulut l’en empêcher. Mais il la supplia de se calmer. Elle se résigna à lui obéir et l’accompagna de ses invocations. Sayyed al-Qa’ed nettoya la maison de la vieille dame, essuya la poussière, arrangea les fauteuils, fit briller les verres, nettoya le sol et ramena toute chose à la vie. Quand il eut fini, Sayyed al-Qa’ed se rendit à la cuisine et prépara le thé. Puis il demanda aux gens de rentrer et  les invita à boire le thé chaud. 

Ils ne furent pas surpris de voir ce qu’avait fait le Qa’ed. Ils connaissaient son amour pour les gens et sa sincérité envers Dieu Très-Elevé. Cela ne fit qu’augmenter sa grandeur à leurs yeux. Cette personne qui avait fait cela, était le chef des Musulmans dans le monde, celui qui avait entre les mains toutes les richesses du pays. Et cela n’avait fait qu’augmenter son humilité et sa compassion envers les gens dans de telles situations.

www.lumieres-spirituelles.net     No6  Dhû al-Qa‘adeh – Novembre  2009


Articles précédents:

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)