1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2014-12-25 | Readers 388 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Le sens du « Jihâd al-akbâr »


Le sens du « Jihâd al-akbâr »

Le Messager de Dieu(s), accueillant un groupe de combattants revenant d'une tâche militaire, leur dit : « Bienvenue aux gens qui ont accompli le petit combat (jihâd) et à qui il reste le combat le plus grand  (al-jihâd al-akbar). » Surpris, ils demandèrent au Messager de Dieu(s) :  « Qu'est-ce que la lutte la plus grande (al-jihâd al-akbar). »  Il(s) leur répondit : « La lutte de/contre l'âme (jihâd an-nafs). » (Bihâr al-anwâr vol.16 p182) 

Ainsi la lutte la plus grande (al-jihâd al-akbar) est la lutte contre les tendances de notre propre âme qui sont en nous et leur maîtrise sous l’autorité de la raison, de la religion, de notre Seigneur.

æQuelqu'un va peut-être dire qu'il préfère mener la "grande lutte" chez lui, à la maison, lire le Coran, jeûner, faire des choses recommandées, s’isoler de la société.. et ne pas vouloir se battre contre l’oppression, l’injustice. En vérité, cela est une fuite du petit jihâd et un échec à l'examen (au jihad) le plus grand. C'est une insinuation de l'âme instigatrice du mal qui cherche une ruse légale pour échapper à cela.  Dans cette bataille – la bataille de/contre l'âme – le combat est plus dangereux qu'avec un ennemi extérieur. Mais son résultat et son prix sont le Paradis.

æUn autre piège que l’ego humain et le démon tendent à l’homme, celui de lui suggérer de repousser cette lutte à plus tard, à la fin de sa vie : « Maintenant profite de ta jeunesse puis, à la fin de ta vie, repens-toi ! ». Au contraire, c’est quand on est jeune que l’on peut rapidement sortir victorieux de ce combat ! Tant que l’homme a la force de sa jeunesse et que les racines de la corruption sont peu nombreuses en lui, il peut plus facilement s’améliorer. Mais quand les racines de la corruption se sont fortement enracinées, et qu’elles sont devenues une attitude profonde de l’homme, ce n’est plus possible. Alors, ne laissez pas échapper la force de la jeunesse  et commencez dès maintenant ce combat !

L’objectif de la « lutte la plus grande » est donc d'éduquer l'âme, de la purifier (et ainsi de l’accroître) afin qu'elle devienne obéissante à Dieu et non soumise aux passions ou au démon. C'est une obligation pour tout homme de mener cette lutte, même s'il est aveugle, malade, s'il boîte [à la différence de la plus petite lutte] et nous serons tous interrogés, le Jour du Jugement Dernier, sur ce que nous aurons fait, si nous avons obéi à Dieu ou à nos âmes. 

De nombreux hadiths et propos des Infaillibles(p) confirment la grandeur de cette sorte de lutte. Le Prince des croyants, ‘Alî fils d’Abû Tâleb(p), écrivit dans son testament « Par Dieu, craignez Dieu à propos du combat contre vous-mêmes( jihâd an-nafs) car elles [les âmes] sont les pires ennemies pour vous !Dieu (qu’Il soit Béni et Exalté)a dit : {L'âme est vraiment instigatrice du mal à moins que mon Seigneur ne fasse miséricorde.} »(v.53/ XII)

Il(p) dit par ailleurs :

« Est fort celui qui domine son âme. » (Wasâ’il ash-shî‘at, vol.6 p123 porte Jihad an-nafs)

« Le premier des péchés - l'obéissance à l'âme - c'est donner son assentiment à l'âme et se fier aux passions. »

« Est un combattant, celui qui combat son âme en[dans la voie de] Dieu. » (Kanz al-‘amal, vol.4 p430 No11261)

« Pas de mérite comme la lutte(al-jihâd) et pas de lutte (al-jihâd) comme la lutte (al mujâhadat) contre les passions." (Bihâr al-anwâr, vol.75 p165)

Et cette préférence est très naturelle, car, en vérité, celui qui réussit au combat contre lui-même (contre son âme) est capable de réussir dans la lutte contre l'ennemi car pour aller combattre son ennemi, il faut d'abord [savoir] dominer ses désirs.

 Sources citées in  Le  Martyre de l’Imam Hussein (P), aux  Ed. B.A.A. pp125-127

www.lumieres-spirituelles.net     No6  Dhû al-Qa‘adeh – Novembre  2009


Articles précédents:

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)