1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2014-12-25 | Readers 279 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Gaza … un an après et al-Quds en danger !


Gaza … un an après – le rapport de Goldstone

Gaza encore sous BLOCUS israélien ! (et égyptien)

Le rapport du juge R. Goldstone est « un état de lieu de toutes les violations commises », par l’entité sioniste : «destruction systématique de toute une société, bombardements de civils et de cibles civiles, assassinats de civils à bout portant, destruction de l’infrastructure, écoles, hôpitaux, axes routiers, ponts, sièges de la police, tribunaux et ministères, en plus des assassinats de policiers, du personnel médical, le saccage des terres agricoles, des fermes.. »

Il y appelle à une saisine de la Cour pénale internationale (CPI) de La Haye par les membres du Conseil de sécurité pour « crimes de guerre » et « possibles crimes contre l’humanité » en cas de refus d’ouverture d’enquête « indépendante et en conformité avec les critères internationaux », affirmant la nécessité de mettre fin à une « culture de l’impunité » dans la région. Il exige même des indemnisations pour les victimes. Pour la première fois, un rapport met en défi la légitimité des actes criminels d’Israël.

Ce que dit le rapport de Goldstone

-Le 15 septembre 2009, l’ONU dévoile un rapport de 575 pages accusant Israël d’avoir fait « un usage disproportionné de la force et d’avoir violé le droit humanitaire international lors de son offensive militaire dans la bande de Gaza » [27/12/08 –17/01/09].

-Le 2 octobre à Genève, le Conseil des droits de l’homme aux Nations-Unies reporte le vote d’une résolution sur le rapport d’enquête du juge R. Goldstone à sa session de mars 2010, suite aux pressions américano israéliennes, notamment sur l’OLP qui céda et déclara renoncer à soutenir le projet de la résolution.

L’enjeu d’une telle résolution : la possibilité de poursuivre des officiers et représentants du gouvernement israélien devant la Cour pénale internationale (CPI) à La Haye (à l’instar de l’ancien chef serbe de Bosnie Radovan Karadzic) - même si le vote du Conseil de sécurité pour saisir la CPI, que la position américaine rend peu probable, est nécessaire ; à défaut, de mettre Israël sur le banc des accusés et d’encourager la poursuite des binationaux.

-L’entité sioniste jubile, la rue palestinienne est mécontente ainsi que l’organisation palestinienne Hamas, toujours assiégée à Gaza.

-Le 16 octobre, dans le cadre de ses réunions mensuelles sur « la situation au Proche-Orient, incluant la question palestinienne », le Conseil des droits de l’homme de l’ONU à Genève adopte le rapport avec 25 voix pour, 6 contre (dont les Etats Unis, l’Italie, la Hollande) et 11 abstentions. Cinq Etats dont la France et le Royaume-Uni refusent de participer au vote. Une résolution de plus que l’entité sioniste ignorera, mais qui empêchera la clôture du dossier.

-En effet, le 5 novembre, après deux jours de débats, l’Assemblée Générale des Nations Unies à New York adopte une résolution demandant à «Israël» et à la «partie palestinienne» d’enquêter dans les trois mois sur les accusations de crimes de guerre contenue dans le rapport Goldstone, et au Secrétaire Général de l’ONU, Ban Kimoon, de soumettre le rapport au Conseil de Sécurité et de revenir devant l’Assemblée dans trois mois. La résolution, votée par 114 voix contre 18 (Etats-Unis, Israël..) et 44 abstentions dont la France et l’Angleterre, n’est certes pas contraignante et dès le lendemain, «Israël» rejette la résolution. A suivre..

-La Turquie conditionne l’amélioration de ses relations avec l’entité sioniste à la fin de « la tragédie humanitaire à Gaza ».

A quand la fin de l’impunité sioniste ?

Bilande l’offensive militaire israélienne contre  la bande de Gaza( 27/12/08-18/1/09) : 1400 morts5500 blessés

(dont + de 450 en état critique) en majorité des civils dont plus du 1/3 des enfants 4 journalistes 21 membres des services de santé 4000 maisons détruites 20 000 endommagées 100 000 personnes sans abris 50 locaux ONU 21  structures médicales 11 ambulances + des réservoirs d’eau, puits, égouts et stations de pompage + des usines, entrepôts,  ministères, bâtiments publics et casernes détruits ou endommagés.

Côté entité sioniste : 13 tués     Ses préoccupations :

-trouver une parade diplomatico-judiciaire —

-criminaliser la résistance palestinienne —

-entrainer le monde entier derrière leurs crimes sous le couvert de lutte contre le terrorisme.

Richard Goldstone, juge sud-africain, ancien Procureur auprès du Tribunal Pénal pour l’ex-Yougoslavie, désigné pour  diriger la mission d’enquête de l’ONU sur l’offensive de l’armée israélienne à Gaza en janvier 2009. Il a la réputation d’être « une personne digne d’une grande  crédibilité et d’une grande intégrité. Son rapport a donc du poids ». (selon le ministre suédois des Affaires étrangères, Carl Bildt).

www.lumieres-spirituelles.net     No7  -  Dhû al-Hujjah 1430 – Décembre 2009

Al-Quds en danger !

« La bataille du contrôle de Jérusalem et d’al-Aqsâ a commencé » a déclaré le ministre israélien Sylvain Shalom.

Depuis fin septembre 2009, les provocations de juifs extrémistes (notamment de l’association ultranationaliste

Eretz Israel Shelanou (« La Terre sainte est à nous »)), se sont multipliées sur l’esplanade de la mosquée al-Aqsâ et dans les rues limitrophes, donnant un prétexte à la police et à la garde-frontière israéliennes pour intervenir sur l’esplanade des deux mosquées, dans les zones limitrophes et les entrées de la ville sainte : instauration de barrages, arrestations, interdiction d’accès à la mosquée...

Ces provocations surviennent sur fond de confiscations de maisons et de terres des Palestiniens et de  judaïsation progressive de la vieille ville occupée depuis 1967 :

creusement de plus de 21 tunnels sous la mosquée al-Aqsâ, sous prétexte de fouilles « archéologiques », envue de déstabiliser les fondations de la mosquée et la détruire totalement.

démolition de centaines de maisons palestiniennes dans la vieille ville de Jérusalem, sous de pseudo prétextes

« juridiques », 11 000 autres sont prévues de l’être.

confiscation de la carte d’identité de Jérusalem (maqdasiya hawiya). Déjà plus de 50 000 Palestiniens de Jérusalem l’ont perdue.

expulsion des Palestiniens de la ville (à l’heure actuelle les Palestiniens ne représentent plus que 35% de lapopulation d’al-Quds).

implantation de nouvelles colonies sionistes à l’intérieur et à l’extérieur de la ville déjà totalement encercléede blocs de colonies, avec son cortège de nouvelles confiscations de terres palestiniennes et d’expulsions de Palestiniens.

La ville sainte d’al-Quds, troisième lieu  saint de l’Islam après la Mecque et Médine, première qibla de la prière, est en danger, menacée dans son identité musulmane : car il ne s’agit pas seulement de vider la ville de ses habitants d’origine, mais surtout d’effacer toute trace de la visite nocturne divine du dernier des Messagers de Dieu, le Prophète Mohammed(s), par la destruction de la mosquée d’al-Aqsâ, la construction en son lieu et place d’un temple dit de Salomon et l’imposition de Jérusalem comme la capitale éternelle d’un Etat juif israélien.

www.lumieres-spirituelles.net     No7  -  Dhû al-Hujjah 1430 – Décembre  2009


Articles précédents:

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)