1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2014-12-25 | Readers 373 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Vladimir Lossky (1903-1958)


Vladimir Lossky

(1903-1958)

         Vladimir Nikolayevich Lossky, important théologien orthodoxe russe,  naquit le 8 juin 1903 à Göttingen en Allemagne où sa famille d’une vieille et noble lignée, d’origine russe, séjournait momentanément et vécut jusqu’en 1922 à Saint Petersbourg, date où toute sa famille sexila hors de Russie. Il poursuivit ses études à Prague (1922-1924) puis, à la Sorbonne avec Etienne Gilson, à Paris où il demeura jusqu’à sa mort en 1958. Vladimir Lossky est certainement un des " pères " de la théologie orthodoxe en Occident.

Son grand classique, Essai sur la théologie mystique de l’Eglise d’Orient paru en 1944, est la première œuvre significative d’un théologien orthodoxe éditée en Europe occidentale et accessible au grand public. Il est avant tout une invitation et une ouverture à la contemplation des mystères de la Révélation, à l’émerveillement devant le Dieu Transcendant qui se manifeste dans Sa création et qui descend jusqu’à nous dans un élan d’amour infini pour Sa propre création.

Après son entrée dans la « Confrérie de saint Photius » (rattachée à l’Eglise russe), apparaît sa vocation d’être un témoignage en France d’une Orthodoxie résolument universelle, capable de revivifier, dans la perspective d’un « unionisme » orthodoxe opposé à 1’« unionisme » catholique d’alors, les traditions propres du christianisme français. Il avait comme objectif de faire de la Confrérie une sorte de « chevalerie chrétienne » pour répondre à la quête occidentale de la Vérité chrétienne (à la recherche du « Graal »).

Son étude des œuvres de Maître Eckhart (dominicain et théologien mystique allemand du XIVe siècle)  l’amènera à découvrir saint Thomas d’Aquin et surtout saint Denys l’Aréopagite dont il dégage l’authenticité chrétienne dans le devenir global de la théologie orthodoxe.

En 1941-1942, il prononce une série de conférences sur la théologie mystique orthodoxe. Il les rédige et les publie en 1944 sous le titre : Essai sur la Théologie mystique de l’Eglise d’Orient.

En 1945, il fonde l’Institut Saint-Denis, qui dispense, en langue française, un enseignement théologique orthodoxe. Après en avoir été le premier doyen, il quitte l’Institut à cause de sa  rupture avec le Patriarcat de Moscou. A partir de ce moment, le savant et le spirituel l’emportent d’une manière définitive sur le " militant ". C’est au cœur  de la science et de la pensée occidentales qu’il va s’établir comme témoin.

Pour Vladimir Lossky, la véritable démarche théologique constitue l'expression symbolique de l'expérience chrétienne, qui est « mort » et « résurrection » en Christ et « transfiguration » dans l'Esprit. La théologie est donc nécessairement mystique, mais d'une mystique ecclésiale (qui concerne l’Eglise orthodoxe), celle de l'homme en libre communion, en tradition vivante et créatrice, qui découvre dans les dogmes « les principes d'une connaissance nouvelle s'ouvrant en nous et adaptant notre nature à la contemplation des réalités qui surpassent tout entendement humain ».

Parmi ses grands thèmes : la personne en tant qu’image de Dieu, le sens de la vocation de l’homme, appelé à la " ressemblance " et la « vision » de Dieu, l’insondable mystère de Dieu reflété dans la tradition de la théologie apophatique (qui consiste à chercher à connaître Dieu en partant de ce qu’Il n’est pas plutôt que de ce qu’Il est).

www.lumieres-spirituelles.net     No7  -  Dhû al-Hujjah 1430 – Décembre  2009


Articles précédents:

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)