1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2014-12-25 | Readers 369 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Le Prince des croyants(qa) assurait la garde !


Le Prince des croyants(qa) assurait la garde !

Quelque part dans le sud du Liban, non loin des positions des forces d’occupation israéliennes. Il fallait assurer la garde. Le moment que nous détestions le plus pour le tour de garde était celui qui avait lieu entre trois heures et quatre heures du matin, avant la prière.

Je me portai volontaire pour assurer ce tour de garde.

Mais ce jour-là, j’avais passé toute la journée à désamorcer des mines que les forces israéliennes avaient semées sur le chemin et je n’avais pas pu me reposer avant de prendre mon tour de garde.

Aussi, quand je m’installai sur le promontoire à trois heures du matin, je ne pus résister longtemps aux assauts du sommeil. Mes yeux se fermaient tout seuls.

Je mis de l’eau froide sur mon visage pour me réveiller ; je tins le coup un temps, puis mes yeux se remirent à papilloter. Je me mis de l’eau une seconde fois..

Je changeai de position, récitai les glorifications de Zahrâ’(p)..

Quand je me surpris à piquer du nez… une fois, deux fois, trois fois…

Tout d’un coup je sentis comme si je me réveillai !

Je pris conscience que je m’étais assoupi ! Je me levai brutalement !

Je m’en voulais cruellement ! Je me mis à me lamenter sur moi-même, à me faire des reproches, à tirer sur mes cheveux : « Comment pouvais-je mettre ainsi la vie de mes frères en danger ??!! » J’étais très en colère contre moi-même, faisais les cent pas pour être sûr de ne pas me rendormir.. quand je vis quelqu’un à côté de moi..

Je sursautai : il portait un turban vert et une ‘abbayyeh de la même couleur. J’étais encore plus confus. Peut-être avait-il vu mes défaillances. Il me regardait pourtant avec bienveillance et même surprise, me demandant pourquoi je me comportais ainsi. Il disait : « Ce n’est pas grave ! Ce n’est pas la peine de te mettre dans tous tes états ! Je suis là ! Tu peux dormir en paix ! »

Quand je me réveillai, l’homme au turban vert se leva pour s’en aller. Je lui demandai où il allait. Il me répondit : « N’aie pas peur ! Quand je ne suis pas là, tous mes descendants sont là ! C’est notre rôle d’assurer la garde ! »

C’est alors que je compris que c’était l’Imam ‘Alî fils d’Abû Tâleb, le Prince des croyants(p) qui était venu assurer la garde à ma place !

Témoignage recueilli sur place

www.lumieres-spirituelles.net     No9  - Safar 1430 – Février 2010


Articles précédents:

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)