1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2014-12-25 | Readers 323 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Les certitudesde l’imam Khomeynî(qs)


Les certitudesde l’imam Khomeynî(qs)

Shahîd Motaharî raconte ses souvenirs à propos de son professeur de pendant plus de douze ans, l’imam Khomeynî(qs) : « Je me rendis à Paris pour rencontrer l’imam Khomeynî(qs) pendant son exil en France. Quand je lui rendis visite, j’ai vu des choses de lui qui m’ont rendu perplexe et qui, en même temps, ont augmenté ma foi.

A mon retour en Iran, mes amis m’interrogèrent sur l’imam(qs) banni en France, loin d’eux. Je leur dis que j’avais vu que l’imam avait une confiance inébranlable en quatre choses :

1-Il croyait en son objectif. Le monde entier pourrait se réunir pour lui retirer sa détermination qu’il n’y arriverait pas ;

2-Il croyait en la voie qu’il avait choisi au point que personne ne pourrait l’en dévier ou lui faire prendre une autre ligne de conduite. Sa foi en son objectif et en sa méthode était à l’égale de celle d’un Prophète(s).

3-Il croyait en son peuple. Je n’ai jamais connu quelqu’un comme lui, parmi l’ensemble de mes amis, qui croyait à ce point en la volonté du peuple iranien. Certains lui disaient que le peuple iranien allait se désister, qu’il ne pourrait pas résister et rester sur sa décision. Il répondait toujours : « Non ! Ce peuple n’est pas comme vous le dites. Je le connais très bien. » Nous pûmes voir par la suite, jour après jour, combien il avait raison.

4-Il croyait en son Seigneur. Une fois, il me dit alors que nous étions assis dans une assemblée particulière : « Nous ne faisons pas ce que tu vois. J’ai le sentiment que la Main de Dieu est parmi nous, et je sens cela avec clarté. »

Raconté par Shahîd Motaharî in Ramaz Najâh al-Ustâdh al-Motaharî  de ‘Alî Nour Abadî, p43

www.lumieres-spirituelles.net     No9  - Safar 1430 – Février 2010


Articles précédents:

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)