1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2014-12-25 | Readers 475 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Sourate al-Qader (La Mesure) XCVII (3)


Sourate al-Qader   (La Mesure) XCVII  (3)

بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَنِ الرَّحِيمِ

Bi-smi-Allâhi ar-Rahmâni ar-Rahîmi,

Par [la grâce du] Nom de Dieu, le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux,

إِنَّا أَنزَلْنَاهُ فِي لَيْلَةِ الْقَدْرِ (1)

Innâ anzalnâhu fî laylati-l-qadri

C’est que Nous  l’avons fait descendre durant la Nuit d’al-Qader .

 

فِي لَيْلَةِ القَدْرِ« fî laylati-l-qadri »      

-« fî » : préposition indiquant aussi bien le lieu (où l’on se trouve, dans, à..) que le temps (durant, lors, pendant). Ici c’est dans le sens temporel qu’il est employé et cela à cause du mot auquel il se rapporte qui indique le temps : la nuit.

-« laylati » : la nuit. Une nuit comme nous les connaissons sur terre ? ou ce mot a un autre sens plus profond (bâtin) ?

-« al-Qader » : ce mot est souvent traduit à tort par « destin » lui donnant un sens d’irrévocabilité, qui n’est pas obligatoirement contenu dans ce terme.

Au premier regard dans un dictionnaire, il signifie à la fois la valeur, la mesure, le décret et le destin (mais révocable)… Il s’avère donc nécessaire d’approfondir la connaissance de ce mot. En attendant, faute de trouver un terme qui lui donne son sens complet, nous allons garder « al-Qader » sans le traduire.

Reprenons..(en nous aidant des commentaires  de l’Imam Khomeiny(qs), (in al-Adab al- Ma‘nawiyyah li-s-Salât, partie 4, chap.7), de Sayyed Tabâtabâ’i, (in Tafsîr al-Mîzân) et de Shahîd Mutaharî (in Drûss mina-l-Qurân).

فِي لَيْلَةِ « fî laylati  »      

Le sens global de ces deux mots « fï laylati » est « durant la nuit ». S’il s’agit d’une nuit telle que nous les connaissons quotidiennement, de quelle nuit s’agit-il ?

Selon le plus probable, c’est la 23ème nuit du mois de Ramadan

-Nous pouvons déduire à partir du verset 185 de la sourate La Vache : {Le mois de Ramadan durant lequel le Coran a été descendu}, qu’il s’agit d’une nuit du mois de Ramadan.

Rien d’étonnant à cela, puisqu’il est le seul mois à être en entier réservé aux actes d’adoration, à la purification (physique et morale), à l’orientation vers Dieu pour son élévation vers Lui. L’homme commence au début du mois jusqu’à arriver à cette nuit, durant laquelle des portes du ciel s’ouvrent devant lui..

-Concernant la détermination de la nuit d’al-Qader, les propos rapportés du saint Prophète(s) et des Imams Infaillibles(p) laissent entrevoir plusieurs possibilités : la nuit du 19 du mois de Ramadan (la nuit où l’Imam ‘Alî(p) fut blessé mortellement) ; la nuit du 21 du mois de Ramadan (la nuit du martyre de l’Imam ‘Alî(p)) ; la nuit du 23 du mois de Ramadan ; une des dix dernières nuits de ce mois. Le plus probable est la nuit du 23 du mois de Ramadan.

Et ce qui est certain, c’est que le Coran ne descend que durant cette nuit.

-Pourquoi n’arrivons-nous pas à connaître exactement quelle nuit ? Cela-même relève-t-il du Secret du Mystère (Ghayb) ? Il est connu que les nuits viennent de la course du soleil, de la lune et de la terre. Et il est rapporté des Infaillibles(p) que la nuit d’al-Qader fut créée avant que la terre ne fut créée (d’al-Bâqer(p) : « Dieu a créé la Nuit d’al-Qader au début de la création de ce monde (ad-Dunia). » (al-Kâfî, vol.1 p250)).

On peut comprendre de cela que la nuit d’al-Qader  est une vérité qui est derrière ces nuits connues et qu’elle a une forme et une apparence (même ! des apparences), dans le monde de la nature (le monde matériel).

Il est possible qu’il y ait beaucoup de ramifications dans ce monde du manque, des déficiences, de l’imperfection. Ainsi, de ce point de vue, il est possible de rassembler les différents propos rapportés qui parlent de la date de la nuit d’al-Qader en tant que l’ensemble des nuits nobles citées ont toutes l’apparence de la nuit d’al-Qader, sauf qu’elles divergent du point de vue de la noblesse et de la perfection apparente, et que la noble Nuit qui a la totale apparition de la Nuit d’al-Qader y est cachée. Il n’y a pas de mal à ce que les gens se préoccupent de l’ensemble de ces dernières nuits.

Et peut-être, y a-t-il là un signe que la Nuit d’al-Qader est le « secret d’al-Qader », le caché (ghayb) d’al-Qader, le voilement (ihtijâb) d’al-Qader  que personne de ce monde ne connait.

Pourquoi parler de la « Nuit » d’al-Qader ?

-Pourquoi parler de la « Nuit » d’al-Qader alors que l’on parle du « Jour » du Jugement Dernier ?

Sans doute en allusion au voilement du Soleil de la Vérité (al-Haqq - Dieu) dans l’horizon des déterminations, de la multitude. Car la Nuit d’al-Qader est la nuit durant laquelle la Réalité la plus grandiose divine (Dieu) s’est voilée de toutes les « affaires » (shu’ûn) et de l’Unité regroupant les Noms et les Attributs (qui est la Vérité (Réalité) du Nom le plus Grandiose), durant la descente des déterminations dérivées de la première, le Nom le plus Grandiose. Elle est la détermination et l’édifice (buniyat) de Mohammed pour le parfait walî de Dieu. Voilement qui se manifeste à nous, sur terre, de façon distincte, par l’intermédiaire du Coran et du Prophète(s) (et des membres de sa famille(p)).

L’Imam as-Sâdeq(p) dit à propos de la Nuit d’al-Qader : « La « Nuit » est Fâtimah et « al-Qader » est Dieu. Aussi, celui qui connaît Fâtimah à sa juste valeur, saisit (connait) la Nuit d’al-Qader . Elle a été appelée « Fâtimah » de [Fa-ta-ma] parce que la création a été sevrée [empêchée] de sa connaissance. » (in Bihâr vol.43, p65 H58) 

Alors que le Jour du Jugement est le « Jour » du retour à Dieu, de la « remontée » à Lui. C’est le Jour de la sortie du Soleil de la Vérité de l’horizon des déterminations, le déploiement de la lumière et de l’Effusion divine, le retour à l’Unité. Il est également appelé l’édifice (bunyat) Ahmadien (Ahmadiyyah-d’Ahmed) dans le monde céleste auquel Fâtimah(p) est associée.

Ainsi du point de l’Unité (en se tournant vers Dieu), il y a une nuit et un jour ; et du point de vue de la multiplicité (en se tournant vers la Création, les créatures), il y a des jours et des nuits, certaines nuits ayant de la valeur, d’autres moins ou pas du tout.

www.lumieres-spirituelles.net     No10 - Rabî’I  1431– Mars  2010

Articles précédents:

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)