1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2014-12-25 | Readers 401 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Le véritable maître


Le véritable maître

« Que celui qui s’érige en maître, commence par lui-même avant d’instruire les autres, qu’il éduque par son exemple avant de le faire par sa parole.

Celui qui s’instruit et s’éduque, mérite plus le respect que celui qui instruit et éduque les autres.»

du Prince des croyants(p) in Nahjah al-Balâgha, Hikam n°73 (ou n°71)

مَنْ نَصَبَ نَفْسَهُ لِلنَّاسِ إِمَاماً

Mannasaba nafsahu li-n-nâsi imâmann

Celui qui s’érige en guide pour les gens,

nasaba nafsahu :  se dresser, s’ériger

li-n-nâsi : pour les gens

imâmann : un guide, un imam, un maître et par suite un exemple

فَعَلَيْهِ أَنْ يَبْدَأَ بِتَعْلِيمِ نَفْسِهِ قَبْلَ تَعْلِيمِ غَيْرِهِ

fa-‘alayhi an yabda’a bi-ta‘lîmi nafsihi qabla ta‘lîmi ghayrihi

Doit commencer par s’instruire lui-même avant d’instruire autre que lui,

fa-‘alayhi an : alors il doit

yabda’a: de « bada’ » commencer, débuter

ta‘lîmi : nom d’action de la forme dérivée II de « ‘alima » (savoir) = enseigner, apprendre (à)

ghayrihi : de « ghayri » autre + pronom personnel suffixe « hi » renvoyant à lui-même

وَ لْيَكُنْ تَأْدِيبُهُ بِسِيرَتِهِ قَبْلَ تَأْدِيبِهِ بِلِسَانِهِ

wa-l-yakun ta’dîbuhu bi-sîratihi qabla ta’dîbihi bi-lisânihi

et doit l’éduquer par sa vie (son exemple) avant de l’éduquer par sa langue,

a’dîbuhu: nom d’action de la forme dérivée (II) de « adiba » (être bien élevé) = éduquer, donner une bonne éducation

bi-sîratihi : « bi » préposition (par/de)  + « sîrati » manière de vivre, de se conduire

bi-lisânihi : de sa langue (d’où par sa parole)

وَ مُعَلِّمُ نَفْسِهِ وَ مُؤَدِّبُهَا أَحَقُّ بِالْإِجْلَالِ مِنْ مُعَلِّمِ النَّاسِ وَ مُؤَدِّبِهِمْ

Wa mu‘allimu nafsihi wa mu’addibuhâ ahaqqu bi-l-ijlâli min mu‘allimi-n-nâsi wa mu’addibihim

Celui qui s’instruit lui-même et s’éduque mérite plus la vénération que celui qui instruit et éduque les gens.

mu‘allimu: nom de celui qui fait l’action de la forme II de « ‘alama » = instituteur, celui qui instruit

mu’addibuhâ: nom de celui qui fait l’action de la forme II de « adiba » éducateur, celui qui éduque

ahaqqu bi…min : qui mérite plus de/que

ahaqqu superlatif de haqqu (droit/devoir) avec min : que

al-ijlâli : nom d’action de la forme IV de « jalla » (être grand, imposant) = regarder qqun comme grand ; de là honorer , être estimable ; le respect, la vénération.

www.lumieres-spirituelles.net     No10 - Rabî’I  1431– Mars  2010

Articles précédents:

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)