1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2014-12-25 | Readers 395 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Halte au nouveau ghetto du XXIe Siècle ….. de Gaza !


Halte au nouveau ghetto du XXIe Siècle ….. de Gaza !

Le numéro zéro de la revue Lumières Spirituelles avait commencé avec la dénonciation de l’agression israélienne contre Gaza, bande côtière  palestinienne située au sud-ouest de la Palestine occupée, qui avait provoqué plus de 1400 morts, plusieurs milliers de blessés et plusieurs dizaines de milliers de maisons détruites ou endommagées, alors que la communauté chiite dans le monde commémorait la tragédie de Karbalâ’ et le martyre de l’Imam Hussein(p) pour la liberté et la justice contre l’oppression et l’asservissement.

Un an plus tard, le blocus terrestre, aérien et maritime, imposé depuis près de trois ans par les forces d’occupation israéliennes, est toujours maintenu. 1M5 Palestiniens sont enfermés dans un ghetto, sur une surface de 360km; toute entrée de marchandise y est interdite dans Gaza y compris les matériaux de construction. Pas un sac de ciment ne peut entrer à Gaza ! Ce que l’on reproche aux Palestiniens de Gaza – qui justifierait cette « punition collective » pourtant interdite par le droit international – est d’avoir voté pour Hamas lors des élections législatives menées tout à fait démocratiquement en janvier 2006 et d’avoir résisté à l’agression israélienne l’hiver dernier.

Aujourd’hui, les victimes mêmes du ghetto de Varsovie qui, jusqu’à encore maintenant mobilisent l’opinion publique internationale et organisent des cérémonies  commémoratives contre cette injustice pour qu’elle ne se répète pas, sont les acteurs de ce nouveau ghetto du XXIe siècle, malgré les dénonciations internationales.

Pire ! L’Egypte, pays arabe musulman situé à la frontière sud de Gaza, participe à ce crime en maintenant sa frontière fermée avec Gaza.  

Le dernier poumon qui reste aux Palestiniens : les tunnels creusés sous terre le long de cette frontière égyptienne. Au péril de leur vie, moyennant quelques billets verts, de  jeunes Palestiniens font passer toute sorte de marchandises de première nécessité (nourriture, vêtements, médicaments, essence, ciment..), d’Egypte vers Gaza.

Ce « ballon d’oxygène » n’est pas pour plaire aux forces d’occupation israéliennes et aux grandes puissances qui veulent étouffer la population palestinienne de Gaza, l’affamer, l’humilier pour qu’elle se rende et se soumette au diktat israélien. De fortes pressions américano-israéliennes (monnayées de quelques 1,7 milliard de dollars) et aussi françaises sont opérées sur les autorités égyptiennes pour obstruer ces tunnels.

Après les nombreux raids israéliens sur les tunnels dans le sud de la bande de Gaza, le long de la fron-tière égypto-gazaouie, les tentatives égyptiennes de noyer les tunnels d’eau, de les sceller par une coulée de béton, de les remplir de gaz, les passeurs étant dedans, voilà que l’on peut voir depuis quelques temps, le long de la frontière égypto-gazaouie côté égyptien, des grues géantes et d’impressionnantes foreuses. Des « machines de guerre » comme les ont appelées les jeunes palestiniens de Rafah.

L’objectif (non avoué par les autorités égyptiennes mais révélé dans la presse israélienne et américaine) de ces grues et de  ces foreuses est  de servir à la construction d’un mur d’acier sous-terrain le long de cette frontière. C’est-à-dire obturer les tunnels existants et empêcher toute construction de nouveau tunnel.

Ce « mur » serait composé de plaques en acier « impossible à découper et à faire fondre », fabriquées aux Etats-Unis, mesurant 18 m de long, 50 cm de large et environ 5 cm d’épaisseur. Equipées de capteurs électroniques ultra-perfectionnés, elles permettraient de détecter tout son et tout mouvement dans la proximité. Les informations ainsi recueillies seraient envoyées à un système spécial de surveillance placé sous contrôle américain. Au terme de ce projet, placé sous la supervision directe américaine et .. française, ce mur parcourrait 10 des 15 km de la frontière égypto-gazaouie et s'enfoncerait jusqu'à 30 mètres sous terre. S’il est mené à terme, la bande de Gaza sera complètement asphyxiée, la population palestinienne de Gaza étranglée.

Certains pays ont tout de suite protesté contre un tel crime comme la Turquie (qui conditionne le retour de ses bonnes relations avec « Israël » à la levée du blocus sur Gaza), l’Iran, le Venezuela et d’autres. Toutes les plus hautes autorités religieuses musulmanes toutes confondues, en Egypte, en Iran et ailleurs, ont dénoncé la construction d’un tel mur, qualifiée « d’acte prohibé » par l’Islam et ont appelé l’Egypte à cesser la construction de ce mur d’acier.. « C’est comme si l’Egypte disait aux Palestiniens : « Mort à vous et vive Israël ! » » ajouta le président de l’Union Mondiale des Ulémas Musulmans, Sheikh Youssef al-Qaradawî, Les Palestiniens de Gaza se sont amassés à frontière égyptienne-gazaouie pour protester contre l’Egypte, les enfants, impuissants, visant de leurs pierres ces grues géantes..

Des généraux français supervisent la construction de ce mur sous-terrain !

En Février 2009, le président de la République française disait : « Gaza ne peut pas continuer à être la plus grande prison à ciel ouvert du monde ! » Et à la fin de cette même année, il envoya en Egypte le chef des services de renseignements militaires français, Benoît Bougier pour superviser la construction de ce mur d’acier, en étroite collaboration avec les services de renseignements américains. La direction de ce projet est basée dans l’ambassade américaine alors que sa direction exécutive se trouve dans la ville égyptienne d’al-Arish.

Peut-on fermer les yeux sur le ghetto du XXIe siècle imposé à une population dont la vaillante résistance et la foi en Dieu font l’honneur à la Nation islamique et se taire devant l’extermination progressive de la population palestinienne de Gaza ? Le Messager de Dieu(s) disait que le Musulman qui ne se préoccupe pas des affaires de son frère musulman n’est pas un musulman. Que dire pour ceux qui recherchent la spiritualité, la vérité et la proximité de Dieu ! En effet la vie spirituelle est à la mesure du degré d’humanité, de miséricorde et d’amour qu’a l’individu envers les autres. L’Imam Sâdeq(p) avait dit d’un grand ascète soufiste qui faisait pleurer la cour omeyyade puis celle abbasside, qu’il « obstruait [la voie] vers la Religion de Dieu » en participant aux persécutions perpétrées par les Omeyyades contre les shi’ites et en ayant assisté sans broncher au martyre de Zayd fils de Alî(p) fils de Hussein(p) quand ce dernier s’était révolté (avec l’assentiment de l’Imam as-Sâdeq(p)) contre la dictature omeyyade.

www.lumieres-spirituelles.net     No10 - Rabî’I  1431– Mars  2010


Articles précédents:

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)