1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2014-12-25 | Readers 338 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

L’Ethique musulmane


L’Ethique musulmane

de Sheikh Mohammed Mahdi Narâqî

Trad. de l’anglais par Abbas Bostani

La Cité du Savoir

Ce livre est un résumé du livre de Sheikh Narâqî (1128H (XVIIIe siècle) - 1209H (XIXe siècle)), Jâma’ as-Sa‘âdât (« Synthèse des Félicités ») qui comprend trois volumes en arabe, qui est lui-même un abrégé du volumineux ouvrage d’al-Fayd al-Kashânî, al-Mahajjah al-Baydâ’ fî tahdhîb al-Ahyâ’, comprenant huit volumes, (qui est lui-même un commentaire critique du livre d’al-Ghazâlî), considéré comme une des plus importantes encyclopédies sur la morale islamique.

L’auteur développe son point de vue sur la morale à partir du principe de la division de l’âme en trois forces, la raison (al-qiwâ al-‘aqîlah), les instincts (al-qiwâ ash-shahwaniyyah)  et la colère (al-qiwâ al-ghadabiyyah). A chacune de ces forces, se rapportent des catégories de vertus et de vices qui donnent ainsi naissance à l’ensemble des vertus et des vices.

Il établit ainsi une sorte d’encyclopédie des vertus et des vices, les regroupant (certains pouvant s’imbriquer dans d’autres), les classant selon leurs origines.

Puis, reprenant à son compte la théorie du milieu et des extrêmes (ou excès), héritée de la philosophie grecque, sheikh Narâqî analyse chacune des catégories des vertus et des vices et propose un traitement pour chacun de ces vices pour en finir avec eux.

Son objectif est d’arriver à réaliser ce qu’il appelle la « vertu de la justice », placée au-dessus de toutes les autres vertus. En effet, considérant la sagesse, la chasteté et le courage comme la perfection des vertus issues des trois forces de l’âme, la Justice apparait comme la vertu rassemblant l’ensemble des perfections, comme leur synthèse.

Ce livre est un classique de la tradition shi’ite et fait partie du riche patrimoine culturel shi’ite sur le plan de la morale.

www.lumieres-spirituelles.net     No10 - Rabî’I  1431– Mars  2010


Articles précédents:

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)