1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2014-12-25 | Readers 638 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Faire comprendre au cœur (2)


Faire comprendre au cœur (2)

(Les propos rapportés)

De nombreux hadiths parlent de l’importance de l’apprentissage du cœur. Notamment celui de l’Imam as-Sâdeq(p) cité dans Usûl al-Kâfî qui rapporte ce que l’Imam ‘Alî(p) a dit dans le cadre de la mise en évidence des règles de conduite pour la lecture [du Coran] : « Mais frappez (dans le sens de « soumettez, domptez ») vos durs cœurs avec [la lecture du Coran], et n’ayez pas lesouci d’arriver à la fin de la sourate. »

Egalement d’Abû ‘Abdallah as-Sâdeq(p), qui dit à Abû Usâma : « Ô Abû Usâma, éveillez vos cœurs par le Rappel de Dieu et prenez garde aux points [= les péchés ou les mauvaises pensées]. »

Même l’élite des Proches-Elus de Dieu observaient cette règle de conduite ! Ainsi, il est rapporté dans un hadîth que notre maître Ja‘far fils de Mohammed as-Sâdeq(p) était en train de prier quand il perdit connaissance. Quand il revint à lui, on lui demanda ce qu’il lui était arrivé. Il(p) répondit : « J’étais encore en train de répéter ce verset à mon cœur quand je l’ai entendu [le verset] de Celui qui le dit. Alors mon corps ne s’est pas stabilisé à la vue de Sa Puissance. »

Il est rapporté d’Abû Dhar (que la satisfaction de Dieu soit avec lui) que le Messager de Dieu(s) répétait la Parole de Dieu Très-Elevé : {Si tu les châties, ils sont certes Tes serviteurs, et si Tu leur pardonnes, Tu es certes le Très-Puissant, le Très-Sage.} (v.118, s.La Table Servie V))

En résumé, la réalité du Rappel (dhikr) et de la réminiscence (le fait de se rappeler, at-tadhakkir) se situe au niveau du cœur. Quant à celui qui a lieu au niveau de la langue, s’il n’aboutit pas au cœur, n’a aucune consistance, aucune valeur et perd toute considération, comme cela est indiqué dans d’autres nobles hadiths.

Il est rapporté du Messager de Dieu le plus noble(s) qui dit à Abû Dhar : « Ô Abû Dhar, prier deux simples raka‘ts avec réflexion vaut mieux que de veiller la nuit [en actes d’adoration] avec le cœur inattentif (ou distrait). »

Il est rapporté de lui(s) également : « Dieu (qu’Il soit Glorifié) ne regarde pas vos formes mais regarde vos cœurs. »

Nous verrons plus loin à propos des hadiths sur la « présence du cœur » qu’il n’est accepté de la prière que ce qui est avec la présence du cœur, et que ce qui a été fait de la prière avec le cœur distrait n’est pas accepté.

Tant que cette règle de conduite évoquée n’est pas observée, le rappel du cœur n’est pas atteint, le cœur n’est pas sorti de la distraction et de la négligence.

« Rends ton cœur la qibla de ta langue ; ne la bouge  que par une indication du cœur » disait  l’Imam as-Sâdeq(p). Mais le cœur ne devient la qibla de la langue que si cette règle de conduite est observée.

Il est très rare que ces choses évoquées puissent arriver sans le suivi de cette règle de conduite et il n’est pas permis de se leurrer sur ce point.

(d’après Al-Adab al- Ma‘nawiyyqh li-s-Salât de l’Imam al-Khomeiny(qs) – Maqâlat 1- Chap.7 (fin))

www.lumieres-spirituelles.net     No12  - JamadîI  1431 – Avril-Mai 2010

Articles précédents:

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)