1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2014-12-25 | Readers 457 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Visite à S. Zeinab (à Damas en Syrie)


Visite à S. Zeinab(à Damas en Syrie)

A sept kilomètres de la capitale de la Syrie, dans la banlieue sud ouest de Damas (Shâm), en se dirigeant vers l’aéroport, on peut apercevoir la coupole dorée du sanctuaire de Sayyidat Zeinab(p), la fille de l’Imam ‘Alî(p), le prince des croyants, et de Fâtimah az-Zahrâ’(p), la fille  du Prophète Mohammed(s), la sœur des Imams al-Hassan(p) et al-Hussein(p), la mère des malheurs !

Sanctuaire superbement restauré avec sa coupole dorée, ses deux minarets turquoise et jaunes, son esplanade, ses places et bâtiments attenants permettant le rassemblement de nombreux visiteurs et la tenue de la prière en groupe quotidienne, il est devenu un des plus beaux monuments de Damas.

De modestes portes donnent sur une façade d’entrée, joliment décorée de fioritures iraniennes. Le visiteur,  attiré par la lumière des lustres de cristal intérieurs, ne tarde pas dans les corridors attenants et entre en confiance dans le sanctuaire, comme s’il rendait visite à un parent cher.

Mais à la vue de sa tombe, il est saisi par l’émotion : les larmes surgissent, les images du drame de Karbalâ’ défilent devant lui. C’était elle, Zeinab,  qui était présente à Karbalâ’ le jour de ‘Ashûrâ’ en l’an 61H et qui  révéla la vérité au monde musulman : les hommes de la famille du Prophète(s) assassinés, ses frères l’Imam Hussein(p) et Abû Fadel al-‘Abbas, ses fils, ses cousins, ses neveux, les têtes décapitées..

Les soldats de Yazîd pénétrant dans les tentes des femmes et des enfants, qui furent violentés, emmenés captifs, enchaînés.. les tentes brûlées..

C’est Zeinab qui protégea toutes les femmes et les enfants de la famille du Prophète(s), qui défendit le fils de l’Imam Hussein(p), l’Imam Alî Zein al-‘Abidîne(p), alité pour cause de maladie pendant tous les combats, quand il fut découvert par les sbires de Yazîd.

Comment a-t-elle pu supporter tout cela ? Comment a-t-elle pu porter tout cela ?

Comment a-t-elle pu affronter ‘Obeidullah fils de Ziyâd et plus tard Yazîd à Shâm, défendre l’honneur de l’Islam et de la famille du Prophète(s), répondre la tête haute à la question « Comment vois-tu ce que Dieu a fait de ton frère et des membres de sa famille ? » : « Je ne le vois pas autrement que joli. »

Comment a-t-elle eu cette force de répondre aux habitants de Kûfa pleurant sur leur sort ?

Où a-t-elle puisé ce courage et cette puissance pour rétablir la vérité de cette tragédie, d’une voix claire et éloquente, aux habitants de Kûfa et du pays de Shâm (la « grande Syrie » d’alors) en fête, et dénoncer le massacre sauvage perpétré par les soldats de Yazîd contre la famille du Prophète(s) ?

Elle fut le témoignage éclatant de la foi invincible en Dieu, en Son Messager(s) et en Ses Légataires(p), de la confiance en Dieu dans ce qu’Il a décidé. Elle représente toujours un exemple de la détermination de la femme musulmane et de sa conscience. Sa tombe à Shâm, en reste la preuve vivante.

www.lumieres-spirituelles.net     No12  - JamadîI  1431 – Avril-Mai 2010


Articles précédents:

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)