1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2014-12-25 | Readers 409 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Indication de la 1ère station de l’âme


Indication de la 1ère station de l’âme

Après avoir rappelé rapidement les fondements de la morale islamique, nous allons approfondir la question de la lutte de/contre l’âme et la façon de procéder au « Jihad an-Nafs ».

L’homme a deux « mondes » : celui qui est apparent dans ce monde (mulkî) qui est son corps ; et celui profond, intérieur, caché (ghaybiyyah), immatériel (malakûtiyyah) qui vient d’un autre monde.

L’âme de l’homme qui est du monde du mystère (al-ghayb) et du monde immatériel (makakût) a des stations/niveaux, des degrés qui ont été divisés de façon générale en sept parties (l’âme, le cœur, la raison, l’esprit, le secret, le caché, le plus caché), des fois moins.

Et pour toute station et degré, il y a des soldats miséricordieux et raisonnables qui attirent l’âme vers le monde immatériel (malakût) le plus élevé et qui l’appellent au bonheur ; et des soldats diaboliques, ignorants qui attirent l’âme vers le monde al-malakût le plus bas et l’appellent à la misère. Il y a toujours là polémiques et disputes entre les deux camps et l’homme est le champ de bataille de leur guerre.

Si ce sont les soldats de la Miséricorde qui l’emportent, alors l’homme fait partie des gens du bonheur et de la Miséricorde, il intègre le groupe des Anges et est ressuscité avec les Prophètes, les Proches-Elus et les Vertueux.

Mais si les soldats du démon et le camp de l’ignorance sont victorieux, alors la personne fait partie des gens de la misère et de la colère, subissant le courroux de Dieu (Gloire à Lui). Il sera ressuscité dans le groupe des démons, des incroyants et des déshérités.

La première station de l’âme, sa demeure la plus basse est la demeure du monde (mulk), de l’apparent et de leurs deux « mondes ». Au niveau de cette station, les rayons et les lumières dissimulées (ghaybiyyah) brillent dans ce corps matériel et cette forme apparente, la vie accidentelle lui est accordée et les soldats se préparent en lui. Le champ du combat et de la lutte de l’âme est le corps-même, et ses soldats sont ses forces apparentes qui se trouvent dans les régions de ce monde : l’oreille, l’œil, la langue, le ventre, le sexe, la main, le pied. L’ensemble de ces forces sont réparties dans ces sept régions, à la disposition de l’âme dans la station de l’illusion.

Ainsi l’illusion est le sultan/l’autorité de l’ensemble des forces apparentes et intérieures de l’âme. Si l’illusion commande ces forces – soit d’elle-même (indépendamment) soit par l’intervention du démon –elle les transforme en soldats pour le démon, place le royaume [de l’âme] sous l’autorité du démon. Les soldats de la Miséricorde et de la raison sont vaincus, disparaissent, sortent de ce monde et du monde de l’homme et s’exilent hors de lui. Ce royaume [de l’âme] devient réservé au démon.

Mais si l’illusion se soumet à la raison et à la législation [divine, de la religion], ses mouvements et son repos sont gérés par le régime de la raison et de la législation. Alors ce royaume [de l’âme]  apparaît être un royaume spirituel, raisonnable, le démon et ses soldats ne trouvant aucune place pour mettre leurs « pieds ».

Aussi, le combat de l’âme à ce premier niveau exprime-t-il la victoire de l’homme sur ses forces apparentes, placées sous l’Ordre du Créateur, et la purification du royaume [de l’âme] de l’impureté de la présence des forces du démon et de ses soldats.

D’après 40 hadîthann de l’imam Khomeynî(qs) 1erHadîthMaqâm 1 – partie 1

www.lumieres-spirituelles.net     No12  - JamadîI  1431 – Avril-Mai 2010


Articles précédents:

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)