1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2014-12-27 | Readers 280 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Sourate al-Qader (La Mesure) XCVII (6)


Sourate al-Qader  (La Mesure) XCVII  (6)

بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَنِ الرَّحِيمِ

Bi-smi-Allâhi ar-Rahmâni ar-Rahîmi,

Par [la grâce du] Nom de Dieu, le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux,

إِنَّا أَنزَلْنَاهُ فِي لَيْلَةِ الْقَدْرِ (1)

Innâ anzalnâhu fî laylati-l-qadri

C’est que Nous  l’avons fait descendre durant la Nuit d’al-Qader.

وَمَا أَدْرَاكَ مَا لَيْلَةُ الْقَدْرِ (2)

Wa mâ adrâka mâ laylatu-l-qadri

Et comment te faire connaître ce qu’est la Nuit d’al-Qader !

مَا أَدْرَاكَ مَا

« Mâ adrâka mâ »

-«  » : le premier «  » est-t-il une particule exprimant une négation, ou est-il un pronom interrogatif, ou exclamatif ? Selon la réponse, le sens de la phrase varie. « Tu ne sais pas.. » ou « Qu’est-ce qui te fera… ? » ou « Comment te faire.. ?»

-« Adrâ-ka » est composé du verbe « Adrâ » et du pronom personnel « ka ».

« Adrâ » vient du verbe « darâ » qui indique la connaissance sans préliminaires, qui ne peut pas être acquise par la vie ordinaire. Le verbe est employé selon la 4ème forme dérivée, à la troisième personne du singulier, le sujet étant «  » : faire connaître, suggérer.

-Et « ka » pronom personnel suffixe à la seconde personne du singulier, complément d’objet direct, indiquant le Prophète Mohammed(s), Dieu parlant à Son Prophète(s).

-«  » : le second «  » est considéré comme un relatif indéfini « ce que » renvoyant à ce qu’est la Nuit d’al-Qader.

-« Mâ adrâka mâ » est une expression employée dans d’autres sourates pour des sujets concernant l’Au-delà qu’il est difficile de mettre en évidence et dont on veut mettre en évidence l’importance la grandeur.

Reprenons..(en nous aidant des commentaires  de l’Imam Khomeiny(qs), (in al-Adab al- Ma‘nawiyyah li-s-Salât, partie 4, chap.7), de Sayyed Tabâtabâ’i, (in Tafsîr al-Mîzân) et de Shahîd Mutaharî (in Drûss mina-l-Qurân).)

 

مَا أَدْرَاكَ مَا

« Mâ adrâka mâ »

-« Mâ adrâka mâ » : cette locution est employée pour exprimer la majesté de la nuit d’al-Qader et la grandeur de son rang. Elle montre que cette nuit a une grande importance auprès de Dieu, une importance telle que l’être humain n’a pas la capacité de connaître. Elle indique aussi de façon indirecte la grandeur de la Vérité particulièrement en regard de Celui qui parle (Dieu Tout-Puissant) et de l’interlocuteur (le Messager de Dieu, le Prophète Mohammed(s)). Et sans doute, elle est tellement grande qu’il n’est pas possible de la faire apparaître  dans la toile des mots prononcés et la composition des lettres et des mots.

Comme si Dieu Très-Elevé dit à Son prophète(s) :  « Tu (le Prophète Mohammed(s)) ne sais pas ce qu’est la Nuit d’al-Qader, dans sa vérité (réalité) grandiose et il n’est pas possible de mettre en évidence sa réalité avec des lettres et des mots. » Pour exprimer tous ces sens, nous avons préféré de garder la forme exlamative.

-Et par rapport au second «  », l’imam Khomeynî(qs) note que, bien que ce mot soit là pour mettre en évidence cette réalité, Dieu détourne l’attention sur les particularités et les effets de cette nuit par le verset suivant ({meilleure que mille mois}),confirmant ainsi le fait que mettre en évidence la réalité de cette nuit par des mots est impossible. De là, l’imam(qs) suppose que la vérité (réalité) de la Nuit d’al-Qader et sa profondeur (tin) est autre que cette forme et cette apparence, même si cette apparence a également de l’importance et de la grandeur. En d’autres termes, cette Nuit est autre que la nuit temporelle car, quelle que soit l’importance de ce moment, dire que le Messager(s) ne peut pas la connaître ne lui(s) convient pas puisqu’il(s) est le Walî absolu et enveloppant tous les mondes.

En effet, nous avons vu précédemment que, dans le fond de la nuit véritable d’al-Qader, (ou dans l’édifice (bunyat) et la forme en ce monde, ou dans la détermination immuable de Mohammed(s)), se trouve la pleine Apparition du Nom le plus Grandiose et la Manifestation Unitive Synthétique Divine. Aussi, tant que le serviteur cheminant vers Dieu est dans le voile de lui-même, il ne peut pas contempler cet intérieur (tin) et cette vérité (réalité).

Comme [cela] est évoqué dans le noble Coran à propos de Moussa fils de ‘Imrân(p) : {Tu ne Me verras jamais.}(143/7 al-‘Arâf)alors que la Manifestation de l’Essence [divine] ou de Ses Attributs a eu lieu pour lui(p), comme l’indique le verset : {Et lorsque son Seigneur s’est manifesté à la montagne, Il la réduisit en poussières et Moussa tomba foudroyé.}(143/7 al-‘Arâf), et comme l’indique clairement la noble et très importante invocation « Les Marques » (as-Simât) (cf. Mafâtîh al-Jinân, Ed. B.A.A. p225).

Va également dans ce sens, ce propos rapporté dont le contenu est : « Ô Moussa, tant que tu es dans le voile de Moussa, dans ton propre voilement, la contemplation t’est impossible. » Parce que la contemplation de la Beauté du Beau est pour celui qui est sorti de lui-même. Et lorsqu’il est sorti de lui-même, il voit de l’Œil de la Vérité (Dieu) et l’Œil de la Vérité (Dieu) voit la Vérité (Dieu).

Ainsi la pleine Apparition du Nom le plus Grandiose qui est la Forme parfaite pour la Nuit d’al-Qader, ne peut pas être vue en étant voilé par soi-même.

Aussi, Dieu, pour ne pas nous décourager, nous indique dans les versets suivants des particularités et des effets de cette nuit.

www.lumieres-spirituelles.net     No13  - Jamadî II  1431 – Mai-Juin 2010


Articles précédents:

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)