1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2014-12-27 | Readers 276 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Fâtimah az-Zahrâ’(p) et le repas du ciel


Fâtimah az-Zahrâ’(p) et le repas du ciel

V

oilà des jours que le Messager de Dieu(s) n’avait rien mangé et il commençait à sentir son corps s’affaiblir. Il se décida de se rendre à la maison de sa fille, Fâtimah pour lui demander si elle avait quelque chose à manger. Sayyidat Fâtimah(p) baissa la tête et dit : « Non par Dieu, nous n’avons rien à manger depuis deux jours. »

Le Messager de Dieu(s) sourit et invoqua Dieu pour elle et continua son chemin.

Pour Fâtimah(p) c’était une chose grave que de ne pas pouvoir satisfaire la demande de son père. Elle s’assit et se mit à lire le noble Coran, quand une servante frappa à la porte. Après les échanges de salutation, la servante dit : « Tenez ! Cela est pour vous. » Elle avait dans les mains deux galettes de pain avec un morceau de viande.

Fâtimah(p) la remercia et prit les deux galettes de pain et le morceau de viande. Elle les mit sur un plat et les recouvrit en se disant : « Par Dieu, je vais les mettre de côté pour le Messager de Dieu(s). » Pourtant, sa famille n’avait rien mangé depuis deux jours. Elle envoya Hassan et Hussein chercher le Messager de Dieu(s). Quand ils revinrent en sa compagnie, Fâtimah(p) dit à son père : « Dieu nous a envoyé quelque chose et je l’ai mis de côté pour toi. » Elle lui apporta le plat et découvrit les deux galettes.

Quelle ne fut pas sa surprise ! Le plat était rempli de galettes et de viande, plus qu’il ne l’était auparavant. Elle sut que cette nourriture  venait de Dieu. Elle se mit à Le louer, à Le remercier puis elle présenta le plat à son père, le Messager de Dieu(s).

Le Messager de Dieu(s) regarda sa fille avec étonnement. Elle lui avait dit il y a peu de temps qu’elle n’avait aucune nourriture chez elle. Il lui demanda : « D’où vient cela, ma fille ? » Elle(p) lui répondit, le visage resplendissant : « {Cela vient de Dieu. Dieu pourvoit qui (Il) veut sans compter (ou rendre compte).}(37/III Âli ‘Imrân). »

Le Messager(s) de Dieu dit : « Louange à Dieu qui t’a rendue semblable à la Dame des femmes de Banî Isrâ’îl. » Ensuite, il(s) appela ‘Alî fils d’Abû Tâleb et quand il(p) arriva, ils s’assirent tous ensemble et se mirent à manger. Le plat ne se vidait pas, comme s’ils n’avaient rien mangé.

Fâtimah(p) distribua cette nourriture à l’ensemble de ses voisins durant plusieurs jours et tous disaient : « Nous n’avons jamais mangé d’aussi bonnes nourritures ni nous n’avons senti d’aussi bonnes odeurs ! » Dieu y avait placé une Bénédiction et un Bien jusqu'à ce qu’elle fût diffusée parmi tous les gens. Alors elle s’épuisa.

D’après un hadîth in Bihâr al-Anwâr, vol.35 p255 H14

www.lumieres-spirituelles.net     No13  - Jamadî II  1431 – Mai-Juin 2010

Articles précédents:

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)