1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2014-12-27 | Readers 359 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Le gardien de prison se ralliant à l’Imam Khomeynî(qs)


Le gardien de prison se ralliant à l’Imam Khomeynî(qs) !

Un de mes amis était présent à Beheshtî Zahrâ’, quand les gens se rassemblèrent pour accueillir l’Imam Khomeynî(qs) au retour de son bannissement à Paris. Il me dit qu’il vit alors un homme particulièrement excité dans la foule, qui bousculait tout le monde, manifestait une impatience excessive et un désir ardent de voir l’imam(qs) d’une façon exagérée ! Il faisait de gros efforts pour fendre la foule et arriver à l’imam.  Mon ami me raconta son histoire.

« Je m’approchai de lui et lui demandai les raisons d’un tel empressement. Il me répondit : « C’est parce que je l’ai vu durant son arrestation par la police de la Savak au temps du shah. A cette époque, je faisais mon service militaire et le soldat qui gardait la cellule de l’imam était un de mes amis. Il me racontait des choses bizarres à son propos.

Il le voyait toujours en train de prier et parfois il disparaissait de sa cellule enfermée à clef à l’intérieur de la prison ! Une fois, après sa disparition, mon ami ouvrit la porte de sa cellule qui était fermée à double tour, entra dans la cellule et fouilla partout. Rien ne révélait comment il était sorti. Aucun indice. Il sortit de la cellule, en verrouilla bien la porte et retourna à son travail.

Peu de temps après, il retourna voir et regarda à l’intérieur de la cellule par la petite embrasure située dans la porte. Quelle ne fut sa surprise de voir l’imam en train de prier à l’intérieur de la cellule.. La porte était pourtant toujours fermée à clef.

Mon ami vint m’en parler, tant il trouvait cela extraordinaire. Je n’avais pas de raison de ne pas le croire, mais  je voulais m’en assurer de moi-même. Un jour, nous décidâmes d’échanger nos postes durant le service. Ainsi,  je pris la place de mon ami et je vis de mes propres yeux ce qu’il m’avait raconté. Mon cœur se mit à battre très fort. Certes, j’étais le gardien et lui le prisonnier et il était interdit de sympathiser avec les détenus. Mais ce que j’avais vu était grandiose et cela ne pouvait revenir qu’à la grandeur de la personne qu’était l’Imam Khomeynî(qs).

Les jours qui suivirent ne furent plus comme avant. Dieu, qu’Il soit Glorifié et Exalté, me donna, par la suite, la possibilité de connaître l’imam et de m’approcher de lui.

Quand les responsables de la Savak eurent connaissance de ma relation avec l’imam Khomeynî(qs) et de mon allégeance à lui, ils m’arrêtèrent et me torturèrent jusqu’à m’arracher les ongles.. Mais rien ne fit changer ma conviction.

de Sayyed Jalâl al-Khomeynî  in al-Karâmât al-ghaybiyyah li-l-Imam Khomeynî(qs) de Sheikh Hussein Kourani, p51-52

www.lumieres-spirituelles.net     No13  - Jamadî II    1431 – Mai-Juin 2010


Articles précédents:

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)