1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2014-12-27 | Readers 418 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Le riz


Le riz

« Le roi de la nourriture en ce monde et dans l’Au-delà après la viande »

Cultivé en rizière depuis des millénaires en Asie (Chine, Inde et ailleurs), le riz est aujourd’hui une céréale consommée à travers le monde entier. Il existe une grande variété de riz pouvant présenter des couleurs différentes selon la façon de le cultiver. Cependant, une distinction générale est faite entre le riz brun ou riz complet qui est un riz entier débarrassé de son enveloppe extérieure fibreuse, non comestible (la balle), mais ayant conservé le germe (l'embryon) et le son qui le rendent plus nutritif, et le riz blanc qui, lui, est décortiqué et poli et qui a alors perdu une grande partie de ses éléments nutritifs.

Le riz contient du magnésium, des fibres alimentaires, du sélénium, du manganèse et une variété d’antioxydants en petite quantité, avec une charge glycémique modérément élevée. Il est connu pour ses effets contre la diarrhée. Riche en amidon, il doit être rincé pour en faire partir le surplus ainsi que les résidus.

Il est très apprécié dans les hadiths des Infaillibles(p) : « Le maître de la nourriture en ce monde et dans l’Au-delà après la viande. » disait le Messager de Dieu(s) (de l’Imam ar-Ridâ(p) in Sahîfah ar-Ridâ(p) cité in Mustadrak al-Wasâ’il vol.16 p376 N°20237)

« Le 1er grain qui a reconnu l’Unicité de Dieu, ma Prophétie, la légation de mon frère et le Paradis pour ma nation monothéiste, est le riz, disait-il(s) également.

 Et :  « Si le riz était un homme, il serait plein de mansuétude

Et : « le riz rassasie l’affamé et facilite la digestion pour le rassasié »

De lui(s) également : « Dans toute chose que la terre fait sortir il y a un mal et une guérison sauf le riz dans lequel il y a une guérison sans mal. »  (de l’Imam as-Sâdeq(p)  cité in Mustadrak al-Wasâ’il vol.16 p376/7 N°20238)

L’Imam as-Sâdeq(p) vantait ses propriétés adoucissantes et émollientes en cas d'irritations intestinales et de diarrhées.   « Quel bon médicament le riz, froid, juste, exempt de tout mal ! » (Mustadrak al-Wasâ’il vol.16 p377 N°20239 citant al-Makârem de Tabrisî)

Et « Quelle bonne nourriture que le riz ! Il élargit les intestins et fait disparaître les hémorroïdes ! » (al-Kâfî vol.6 p341 H2)et dans un autre propos rapporté de lui(p), « siroter sa poudre cuite avec de l’huile, fait partir la douleur. » (al-Kâfî vol.6 p341 H1)

De même l’Imam ar-Ridâ(p) : « Il n’y a rien de plus profitable qui entre à l’intérieur de quelqu’un qui souffre de l’incontinence urinaire que le pain de riz. » (al-Kâfî vol.6 p305 H1-2) et dans un autre propos  « de celui qui a la diarrhée. Il tanne (ou raffermit) le ventre et fait partir la douleur en douceur. »

Tremper le riz avant sa cuisson permet de réduire la durée de celle-ci et surtout d'améliorer la texture du riz, l'intérieur et l'extérieur du grain cuisant de façon simultanée et homogène.

www.lumieres-spirituelles.net     No13  - Jamadî II  1431 – Mai-Juin 2010


Articles précédents:

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)