1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2014-12-27 | Readers 375 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Sourate al-Qader (La Mesure) XCVII (8)


Sourate al-Qader  (La Mesure) XCVII  (8)

بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَنِ الرَّحِيمِ

Bi-smi-Allâhi ar-Rahmâni ar-Rahîmi,

Par [la grâce du] Nom de Dieu, le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux,

إِنَّا أَنزَلْنَاهُ فِي لَيْلَةِ الْقَدْرِ (1)

Innâ anzalnâhu fî laylati-l-qadri

C’est que Nous  l’avons fait descendre durant la Nuit d’al-Qader.

وَمَا أَدْرَاكَ مَا لَيْلَةُ الْقَدْرِ (2)

Wa mâ adrâka mâ laylatu-l-qadri

Et comment te faire connaître ce qu’est la Nuit d’al-Qader !

لَيْلَةُ الْقَدْرِ خَيْرٌ مِّنْ أَلْفِ شَهْرٍ (3)

Laylatu-l-qadri khayrunn min alfi shahrinn

La Nuit d’al-Qadr est meilleure que mille mois.

تَنَزَّلُ الْمَلَائِكَةُ وَالرُّوحُ فِيهَا بِإِذْنِ رَبِّهِم مِّن كُلِّ أَمْرٍ (4)

Tanazzalu al-malâ’ikatu wa-r-rûhu fîhâ bi-idhni rabbihim min kulli amrinn

Durant cette Nuit, les Anges et l’Esprit descendent avec l’autorisation de leur Seigneur, de/pour tout ordre ;

 

تَنَزَّلُ المَلائِكَةُ وَ الرُوحُ فِيهَا

« Tanazzalu al-malâ’ikatu wa-r-rûhu fîhâ »

« Tanazzalu » : une forme dérivée de « nazala » indiquant l’intensité et la répétition de l’action : « descendre ». Le verbe est employé ici, contrairement au premier verset, à ce qui est l’équivalent du présent (al-mudâra‘) sans doute pour indiquer la permanence et la continuité. Pourquoi la différence ?

« al-malâ’ikatu » : les Anges. L’article défini montre qu’il ne s’agit pas de descente d’un ou deux Anges, comme lors de la visite des deux Anges au Prophète Ibrahim(p) mais de celle des Anges en général, sans limitation, ni restriction, ni spécification, ni exclusion. Qui sont-ils ?

« rûh » : Esprit. De quel Esprit s’agit-il ? de l’Ange Gabriel ? Si oui, pourquoi l’avoir distingué des autres Anges ? Que signifie la « descente des Anges et de l’Esprit durant cette nuit » ? A-t-elle lieu chaque année ou a-t-elle eu lieu une fois pour toutes ? Se distingue-t-elle de la « descente du Coran » mentionnée dans le premier verset ? Si oui, en quoi et ya-t-il un lien entre ces « descentes » ?

Enfin, comment se fait la descente des Anges et de l’Esprit ?

Reprenons..(en nous aidant des commentaires  de l’Imam Khomeiny(qs), (in al-Adab al- Ma‘nawiyyah li-s-Salât, partie 4, chap.7), de Sayyed Tabâtabâ’i, (in Tafsîr al-Mîzân) et de Shahîd Mutaharî (in Drûss mina-l-Qurân).)

 

تَنَزَّلُ المَلائِكَةُ وَ الرُوحُ فِيهَا

« Tanazzalu al-malâ’ikatu wa-r-rûhu fîhâ » 

Avant de répondre à ces questions, il nous faut savoir ce que sont les Anges et l’Esprit.

Les « Anges »

Selon les propos rapportés des Infaillibles(p), les Anges sont des créatures de « lumière », de « raison » (‘aqel), de nombreuses sortes, beaucoup d’entre elles immatérielles, d’autres « corporelles » du monde intermédiaire (c’est-à-dire pouvant prendre les formes du monde d’ici-bas). Et ne connait les Soldats du Seigneur que Lui..

Leurs sortes varient selon leur fonction dans la division globale. Les existences « malakutiyyah » (du monde intelligible) sont de deux sortes : une première sorte qui n’a aucun rapport avec le monde des « corps » de façon à prendre leur forme, ni du point de vue de la gérance de ce monde, et une seconde sorte qui en a avec le monde des « corps » selon les deux façons citées.

 

Et parmi les Anges de la première sorte, on peut distinguer :

—les Anges qui, « aimant éperdument Dieu », sont noyés dans la Beauté du Beau, stupéfaits dans l’Essence du Très-Majestueux, négligeant les autres créatures, ne se tournant pas vers les autres existences. (Il existe également parmi les Proches-Elus de Dieu, des gens ayant ces qualités, comme il existe des gens comme nous qui sont noyés dans la mer des ténèbres de la nature, négligeant le monde du Mystère et l’Essence pleine de Majesté, alors que Dieu Très-Elevé est Apparent en Soi et que toute apparition est un rayon de Son Apparition.) Ainsi eux, sont totalement négligents de ce monde, de ce qu’il y a dedans et sont occupés par Dieu et par la Beauté du Beau. A leur propos, il est dit : « Dieu a des créatures qui ne savent pas que Dieu a créé Adam et Iblis. » (A‘lâm ad-Dîn p280)

—de ceux [les Anges] que Dieu a rendus des intermédiaires de la Miséricorde de Son Existence. Ils sont les principes (le début) de la chaîne des existences et le but de leurs désirs ardents. Et à la tête de ce groupe, l’Esprit le plus Grandiose. Peut-être que ce verset : {Les Anges et l’Esprit descendent} est une indication de ce groupe d’Anges de Dieu ; et l’évocation spécifique de l’Esprit, bien qu’il fasse partie du groupe des Anges, serait pour mettre en valeur sa grandeur.

 

Quant à la seconde sorte, elle est constituée par les Anges chargés des existences matérielles, les « gestion-naires » parmi elles. Il y a beaucoup de catégories et un nombre incalculable de groupes parce qu’il y a, pour toute existence supérieure ou inférieure, orbitale ou élémentaire, un aspect céleste (malakûti) par lequel (l’exis-tence) entre en contact avec le monde des Anges de Dieu et se lie aux soldats de Dieu, comme Dieu l’indique par Sa Parole : {Gloire à Celui qui a dans Sa Main, la « royauté » (malakût) de toute chose ! Et c’est vers Lui que vous serez ramenés.}(83/36 YaSin)

Le Prophète(s) dit à propos de la multitude des Anges : « Le ciel gémit et il a le droit de gémir : il n’y pas d’emplacement des pieds où ne se trouve un Ange en train de se prosterner ou de s’incliner. » (Bihâr vol.55 p107 Bâb8) Et nombreux sont les propos qui mentionnent la multitude des Anges et de leurs catégories.

 

L’« Esprit »

-Certains ont dit que l’Esprit était un Ange, le plus grandiose des Anges, comme vu précédemment.

-D’autres ont dit que l’Esprit est l’Ange Gabriel.

-Les philosophes ont dit que Gabriel est le dernier des Anges Chérubins – étant l’Esprit saint – et pensent que l’Esprit est le premier des Anges Chérubins.

-Certains ont considéré l’Esprit comme étant toute Vie en cette existence parce qu’elle est la manifestation de la Vie divine. Elle est la Vie des cœurs. Il y a là l’Esprit divin et il y a des esprits qui sont Sa Manifestation grâce auxquels les corps se dressent et bougent. C’est cette Vie divine que l’on a besoin de vivifier durant la nuit d’al-Qader : {Vous étiez morts et Je vous ai donné la vie.} (28/2 La Vache)

-Cependant, il est dit, dans les nobles propos rapportés, que l’Esprit est plus grandiose que Gabriel, plus grandiose que les Anges. Abû Bassîr demanda dans une lettre à l’Imam as-Sâdeq(p) si l’Esprit dans la sourate al-Qader est l’Ange Gabriel. Il(p) répondit : « Gabriel fait partie des Anges et l’Esprit est plus grandiose que les Anges. » Puis il(p) cita le verset suivant : {Ils t’interrogent sur l’Esprit. Dis : « L’Esprit est de l’ordre de mon Seigneur. »} (85/17 Le Voyage Secret)Puis il(p) ajouta : [Il est] « une créature plus grandiose que Gabriel et Mikâ’il. Il est avec le Messager de Dieu et il est avec les Imams et il est avec le monde immatériel (malakût). » (Usûl al-Kâfî, vol.1 p272 H3)

-Serait-il le « calame le plus élevé » selon un propos du Messager de Dieu(s) : « La première chose que Dieu a créée est le calame. » (Usûl al-Kâfî, vol.8 p94)ou la première « raison » (ou « l’entendement » ou « intelligence » - « al-‘Aqel al-Awwal) parce qu’il est dit :  « La première chose que Dieu a créée est la raison. » (Usûl al-Kâfî, vol.1 p20 H14) ? Il y a aussi ce propos rapporté de l’Imam as-Sâdeq(p) interrogé sur ce mot dans ce verset : « « ar-Rûh » : l’Esprit du Saint qui est en Fâtimah(p). » (Bihâr, vol.25 Bâb 3, p97)

Sans doute y a-t-il dans la langue du Coran et des hadiths, deux intitulations pour l’Esprit : L’Esprit comme faisant partie des Anges en tant qu’existence du monde immatériel (malakûti) et l’Esprit comme étant l’« Esprit des Présences des Proches-Elus », c’est-à-dire n’étant pas un Ange mais quelque chose de plus grandiose.

En fonction de cela, il est possible que l’Esprit désigne dans cette noble sourate, en considérant la descente durant la nuit d’al-Qader, l’« Esprit Sûr » ou l’« l’Esprit le plus grandiose » ; et dans le noble verset {Ils t’interrogent sur l’Esprit}, il désigne l’Esprit humain qui est à un niveau de perfection plus grandiose que Gabriel et l’ensemble des autres Anges, et qui est du monde de l’Ordre, même !, sans doute s’unit-il avec le Vouloir (mashî’at) qui est l’Ordre absolu. {Dis : « L’Esprit est de l’ordre de mon Seigneur. »}(85/17)

www.lumieres-spirituelles.net     No15  - Sha‘ban  1431 – Juil.-Août 2010


Articles précédents:

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)