1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2014-12-27 | Readers 1444 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

La pastèque


La pastèque

Un fruit sorti du Paradis

La pastèque est une plante des pays chauds, annuelle, de type herbacé de la famille des Cucurbitacées, à tiges rampantes pouvant atteindre 3 mètres de long. Ses feuilles sont de forme triangulaire, transformées en vrilles pour certaines permettant ainsi à la plante de s'accrocher et de grimper sur des supports variés. Ses fleurs sont à corole jaune pâle et ses fruits gros, de forme sphérique, plus ou moins oblongue, de couleur vert foncé souvent marbré, avec une chair rouge et des graines noires. Leur poids peut aller de 3 à 4 kg.

 

« Mangez de la Pastèque car elle est un fruit du Paradis dans lequel il y a mille bénédictions et mille miséricordes. En  manger est une guérison de tout mal. » disait le Prophète Mohammed(s)(1). Et : « A celui qui mange une bouchée de pastèque, Dieu inscrit 70 000 bonnes actions, efface 70 000 mauvaises actions, et l’élève de 70 000 degrés. »(2) Il(s) aimait manger de la pastèque à pleines dents, de ses deux mains, accompagnée de dattes (fraîches ou sèches), de sucre, de fromage ou de pain.(3)

Il(s) louait les bienfaits de la pastèque : « Elle est un fruit béni, bon, purifiant la bouche, sanctifiant le cœur, blanchissant les dents, satisfait le Tout-Miséricordieux, son parfum est d’ambre, son eau d’al-Kawthar, sa chaire d’al-Ferdaous (nom du Paradis), son délice du Paradis et en manger est un acte d’adoration. »(4)

 « Mangez de la pastèque car elle a réuni dix qualités : elle est un ‘lécanore’ de la terre dans lequel il n’y a aucun mal ni malheur, elle est une nourriture, un breuvage, un fruit, un parfum, une salicorne herbacée [en tant que comme elle, elle nettoie la bouche], un condiment, elle lave le ventre, augmente l’eau du dos, renforce la sexualité, coupe le froid et purifie la peau. »(5)

« Elle est une douceur, un ketmie (arbrisseau) [en tant que comme lui, elle adoucit le corps], un légume, un médicament. » Et « Son eau est miséricorde, sa douceur d’une douceur du Paradis (ou de la foi). »(6) ou «Elle augmente la semence, lave la vessie et est un bon diurétique ».(7)

 

Si elle est mangée « avant le repas, la pastèque lave le ventre et fait partir le mal à la base. »(8)  Cependant en « Manger à jeun entraîne la paralysie  (ou) la lèpre, que Dieu nous en préserve. » font remarquer les Imams(p).(9)

Et si la pastèque est amère, n’en mangez pas ! Un jour, le Prince des croyants ouvrit une pastèque qui se révéla amère. Il la jeta loin de lui, en l’envoyant en enfer. On lui demanda pourquoi il(p) agissait ainsi. Il(p) répondit : « Le Messager de Dieu a dit : « Dieu qu’Il soit Béni et Exalté a présenté l’amour (ou l’allégeance) pour moi (ou pour nous) aux habitants des cieux et de la terre des djinns et des êtres humains, aux fruits et autres ou à tout animal, à toute plante. Ceux qui ont répondu à l’amour pour moi (ou pour nous) (ou ont accepté de prêter allégeance) devinrent bons (doux et purs), et ceux qui n’y ont pas répondu devinrent infects (ou salés et amers ou mauvais et puants). »»(10)

Composée jusqu’à 93% d’eau, elle est peu calorique et contient des antioxydants comme la lycopène et les caroténoïdes (connus pour leurs effets anti-inflammatoires), des vitamines (C, B1, B6, A), du magnésium, du cuivre et des acides aminés  (citrulline).

(1)Tub an-Nabî p27- Mustadrak al-Wasâ’il, vol.16 p410 N°20371

(2)Bihâr vol.-63 p194 H8

(3)al-Kâfî , vol.6 p361 H2/3/5-Mustadrak al-Wasâ’il, vol.16 p412 N°20378-Tub an-Nabî, p29

(4)Tub an-Nabî p29

(5)Mustadrak al-wasâ’il, vol.16 p411 N°20373-Tub an-Nabî p27

(6)du Prince des croyants(p), Mustadrak al-wasâ’il, vol.16 p409 N°20367/74

(7)de l’Imam as-Sâdeq(p), Wasâ’il ash-shî‘at, vol.25 p177 N°31578

(8)du Messager de Dieu(s) in Tub an-Nabî p29

(9)de l’Imam ar-Ridâ(p) in al-Kâfî, vol.6 p361 H1- Wasâ’il ash-shî‘at, vol.25 p176 N°31577

(10)du Prince des croyants(p), Mustadrak al-wasâ’il, vol.16 p414 N°20380/1-Wasâ’il ash-shî‘at, vol.25 p178 N°31583

www.lumieres-spirituelles.net     No15  - Sha‘ban  1431 – Juil.-Août 2010


Articles précédents:

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)