1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2014-12-27 | Readers 396 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Sourate al-Qader (La Mesure) (9) XCVII


Sourate al-Qader  (La Mesure) (9) XCVII 

بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَنِ الرَّحِيمِ

Bi-smi-Allâhi ar-Rahmâni ar-Rahîmi,

Par [la grâce du] Nom de Dieu, le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux,

إِنَّا أَنزَلْنَاهُ فِي لَيْلَةِ الْقَدْرِ (1)

Innâ anzalnâhu fî laylati-l-qadri

C’est que Nous  l’avons fait descendre durant la Nuit d’al-Qader.

وَمَا أَدْرَاكَ مَا لَيْلَةُ الْقَدْرِ (2)

Wa mâ adrâka mâ laylatu-l-qadri

Et comment te faire connaître ce qu’est la Nuit d’al-Qader !

لَيْلَةُ الْقَدْرِ خَيْرٌ مِّنْ أَلْفِ شَهْرٍ (3)

Laylatu-l-qadri khayrunn min alfi shahrinn

La Nuit d’al-Qadr est meilleure que mille mois.

تَنَزَّلُ الْمَلَائِكَةُ وَالرُّوحُ فِيهَا بِإِذْنِ رَبِّهِم مِّن كُلِّ أَمْرٍ (4)

Tanazzalu al-malâ’ikatu wa-r-rûhu fîhâ bi-idhni rabbihim min kulli amrinn

Durant cette Nuit, les Anges et l’Esprit descendent avec l’autorisation de leur Seigneur, de/pour tout ordre ;

تَنَزَّلُ المَلائِكَةُ وَ الرُوحُ فِيهَا

   « Tanazzalu al-malâ’ikatu wa-r-rûhu fîhâ »

Suite de l’explication de la descente des Anges et de l’Esprit durant la Nuit d’al-Qader.

بِإِذْنِ رَبِّهِم

 « bi-idhni rabbihim »   

« bi » particule introduisant « idhni ». Elle indique l’accompagnement (avec) ou la cause (par) ?

« idhin » de « a.dha.na. » dont le sens fondamental unique est la connaissance avec le critère de satisfaction et d’accord d’où le sens d’autorisation et de permission.

« rabbihim » : leur Seigneur. Pourquoi le choix de cet Attribut pour Dieu avec l’adjectif possessif « leur » renvoyant aux Anges ?  Pourquoi évoquer l’Autorisation de leur Seigneur dans ce contexte ?

Reprenons :en nous aidant des commentaires  de l’Imam Khomeiny(qs) (in al-Adab al- Ma‘nawiyyah li-s-Salât, partie 4, chap.7), de Sayyed Tabâtabâ’i (in Tafsîr al-Mîzân) et de Shahîd Mutaharî (in Drûss mina-l-Qurân).)

Comment se fait la descente des Anges et de l’Esprit ?

L’Esprit le plus grandiose (qui est une créature plus grandiose que les Anges de Dieu se trouvant au premier niveau) et les Anges immatériels de Dieu sont des habitants du monde des Intelligences Pures (Jabarût) et ils ne s’éloignent pas de cette station. La descente et la montée pour eux comme on peut les concevoir pour ceux qui ont un corps sont impossibles car l’immatériel est exempt des corollaires du corps.

Leur descente est plus générale que d’être au niveau d’un endroit précis, du cœur, de la poitrine ou du sens commun du Walî, ou d’être localisée à un endroit de la terre, comme la Ka‘bah, ou autour de la tombe du Messager de Dieu(s), ou dans la « maison construite » [dans le monde intermédiaire des formes], en prenant une forme du monde immatériel malakûtî ou de ce monde matériel mulkî, comme Dieu l’a dit, à propos de la descente de l’Esprit sûr sur Mariam(p). (Il s’était alors manifesté à elle sous la forme d’un bel être humain.)

De la même façon, il est possible pour les Proches-Elus Parfaits d’avoir une forme immatérielle (malakûtî) et un esprit immatériel pur (jabarûtî).

Les Anges de Dieu ont la capacité d’entrer dans les mondes immatériels malakûtî et matériel mulkî, en prenant forme (tamathul), de même que les Proches-Elus parfaits ont la capacité d’entrer dans les mondes immatériels (malakûtî et jabarûtî) en devenant esprit et de revenir de l’apparent à la profondeur.

Il est facile de corroborer cela pour celui qui comprend les Vérités abstraites (immatérielles) – qu’elles soient des abstractions Malakûtiyyah ou Jabârûtiyyah (des Intelligences pures) ou des Âmes parlantes (qui sont également des immatérialités Jabârûtiyyah ou Malakûtiyyah) – et qui conçoit les étapes de l’existence et leurs manifestations, et le rapport entre l’apparent et l’intérieur, et entre l’intérieur et l’apparent.

Cependant, la représentation immatérielle Jabarûtiyyah et Malakûtiyyah dans le cœur d’un être humain, dans sa poitrine ou au niveau de ses sens n’est possible qu’après sa sortie de la tunique humaine et sa prise de contact avec ces mondes. Les Anges peuvent descendre sur le cœur des hommes, s’il est apte, digne de les recevoir. Mais, si l’âme est toujours préoccupée par des gérances de ce monde et néglige ces autres mondes, il lui est impossible d’atteindre les contemplations et les représentations.

Sans doute, l’âme peut s’échapper de ces mondes par une indication de l’un des proches-Elus et saisir alors, d’une connaissance morale ou imaginale, quelque chose de ces mondes du Caché/Mystère à la mesure de ses aptitudes. Tout comme l’âme peut sans doute s’échapper du monde physique (nature) par l’intermédiaire de certaines choses (ordres) énormes, et saisir un exemple du monde du Mystère, comme l’histoire de cette personne candide rapportée par Sheikh « ar-Raïs », qui a pris une immunité du Feu de l’Enfer lors de son pèlerinage vers Dieu. Toutes ces choses proviennent également de l’échappée des âmes de ce monde [matériel] et de son orientation vers le monde malakût [immatériel].

Et il est possible que les âmes des Proches-Elus Parfaits, après le dépouillement de ces mondes et la contemplation de l’Esprit le plus Grandiose ou des autres Anges de Dieu, s’éveillent et se souviennent des Présences du Mystère (ghayb) et de l’apparent par l’intermédiaire de leurs forces. Dans ce cas, elles contemplent les Vérités (Réalités) des Intelligences Pures (Jabarûtiyyah) dans l’ensemble des mondes en un instant. Et il est possible que les Anges descendent de la force du Walî Parfait lui-même.

Dieu seul le sait.

Cette descente a-t-elle eu lieu une fois ou se réalise-t-elle chaque année ?

Beaucoup de savants disent que la Nuit d’al-Qader a été plus qu’une nuit, qu’elle est revenue chaque année durant la vie du Messager de Dieu(s). Mais certains ont dit que quand le Messager a décédé, la Nuit d’al-Qader est partie avec lui. Abû Dhar interrogea le Messager de Dieu(s) sur ce point : « Ô Messager de Dieu, la nuit d’al-Qader est-elle (quelque chose) lié aux Prophètes de sorte que, durant la nuit d’al-Qader, l’ordre descend sur eux et quand le Prophète décède, la nuit d’al-Qader est élevée ? » Il(p) répondit : « Non ! Elle reste jusqu’au Jour du Jugement. » (Bihâr vol.25, Bâb 3 al-Arwâh, p97)

On comprend de ce hadith et d’autres, que la Nuit d’al-Qader n’est pas une nuit unique à travers le  temps, mais qu’elle est permanente, toujours présente comme existent les Prophètes et les Légataires. (D’ailleurs, l’absence d’indice de temps et le nombre indéterminé des Anges dans le verset précédent confirme cette permanence et cette continuité.)

Chaque Prophète a des Nuits d’al-Qader. Dans ce propos rapporté de l’Imam al-Bâqer(p) cité précédemment, il est dit : « Dieu (qu’Il soit Glorifié) a créé le premier Prophète et le premier Légataire durant la Nuit d’al-Qader. » (Kâfî, vol.1 p250) La Nuit d’al-Qader signifie la nuit de l’Homme Parfait, la nuit du Messager de Dieu(s), la Nuit du Légataire Parfait(p), de l’Imam al-Mahdî, al-Hujjah(qa) en notre temps. La Nuit a donc une importance et une demeure en relation avec l’Existence du Prophète ou du Walî ou de l’Argument. Son existence est liée à la leur, elle l’accompagne. Ainsi, pour tout Prophète, pour tout Légataire, ou pour tout Argument de Dieu sur terre, il y a une nuit d’al-Qader et elle a lieu en permanence jusqu’au Jour du Jugement Dernier.

بِإِذْنِ رَبِّهِم 

« bi-idhni rabbihim »

Le fait de rappeler Dieu ici par Son Nom « rabb » (« Seigneur ») indique l’insistance sur (le sens de) la « Seigneurie » et de la « gérance » du monde, ce qui convient aux tâches des Anges durant cette nuit, dans la mesure où ils descendent pour gérer les affaires et leur donner leur mesure pour l’année et ce qui revient à une partie de la « Seigneurie » (si l’expression est juste) du Créateur.

Donc c’est avec l’autorisation de Dieu et dans le cadre de la « gestion » divine que les Anges reçoivent les ordres de l’Homme Parfait.

www.lumieres-spirituelles.net     No16  -  Ramadan 1431 –  Août-Sept.  2010

Révision coranique « ramadâniyyah »

A propos de la sourate al-Fâtihah

1-Le « Nom » de Dieu dans le « Basmalah » est :

a-l’essence divine, b- indique l’Essence divine, c-est une manifestation de Dieu ?  …………………                    

2-Le « Nom » est autre que le « Nommé » ?    ……………                                                        

Justifiez votre réponse :

3-Terminez la phrase avec la fin qui lui convient :

Aussi celui qui a adoré le Nom sans le Sens : ˜             ………

Aussi celui qui a adoré le Nom et le Sens :  ˜   ………

Aussi celui qui a adoré le Sens sans le Nom :  ˜   ………                    

˜A est monothéiste.

˜B a associé à Dieu, a adoré deux choses

˜C a fait acte d’incroyance et n’a rien adoré

 

4-Quel est le mot qui ne doit être employé que pour Dieu et s’il est employé pour autre que Lui revient à Lui.  (7 lettres en français, 5 en phonétique, 3 en arabe).

 

5-Enumérez au moins quatre caractéristiques de la « voie » (« Sirât ») indiqués dans la sourate

que Dieu nous suggère de Lui demander, en indiquant le mot arabe (ou en phonétique).

  1.  
  2.  
  3.  
  4.  

6-Dans le verset 5 de la sourate {Iyyâka na’budu, iyyâka nasta‘înu}, le mot {Iyyâka} est en début de phrase, avant le verbe. Pourquoi ? Pour indiquer :

a-L’insistance ? b-La restriction ? c-L’exclusivité ? d-Les réponses a – b – c ?               e-Aucune de ces réponses. 

A propos de la sourate al-Ikhlâs (le Culte Pur)

7-Voici trois définitions. Mettez le nom correspondant à la définition se trouvant dans le 1er verset de la sourate Le Culte Pur (en arabe ou phonétique et en français) :

La Station de l’Identité Absolue exempte de toute manifestation et apparition est : a- ………

Une indication de la Manifestation des Noms intérieurs cachés, indiquant l’Essence divine sans considération de la multiplicité en elle : b-  ………

« Nom de Dieu regroupant » le plus grandiose, indiquant la Manifestation des Noms apparents : c- ………

Puis classez-les selon :

celui qui nous est le plus apparent :

celui  qui nous est le plus caché :

celui qui est le +qualifié (ou déterminé) :

l’ordre d’apparition dans le verset :

8-Voici plusieurs définitions du mot « Ahad » (Un) dans la sourate. Vrai ou Faux ?

1-« Un » dans le sens du nombre, de chiffre (1, 2, 3, ..)

2-« Un » dans le sens qu’Il est Unique en son genre

3-« Un » dans le sens que rien ne Lui ressemble

4-« Un » dans le sens qu’aucune multiplicité ni division se sont concevables en Lui 

9-Voici plusieurs sens du mot « samed ». Un sens erroné s’est glissé. Lequel ?

Le mot « samed » signifie :

1 - Il n’engendre pas ni n’est engendré et nul n’est égal à Lui.     

2 - Il est un Maître Généreux vers Qui reviennent les gens pour leurs besoins.  

3 - Il n’a pas de creux (ou cavité) (c’est-à-dire exempt de manque).   

4 - Il est le Très-Puissant, le Très-Savant.   

5 – Il est Celui qui ne mange pas, ne boit pas ni ne dort.   

6 – Il est Le Permanent qui n’a pas disparu et ne disparaîtra jamais.   

 

Correction du « quizz ramadâniyyah »

Œb-c  Si le « Nom » était le « Nommé », chacun des « Noms » seraient une divinité, ce qui veut dire polythéisme ou associationnisme.

ŽAC – BB – CA       L O U A N G E      H A M D U          ح  م  د

Elle est : 1 – guidance (ihdînâ), 2–large et claire (sirat), 3–droite (mustaqîm), 4–comblée de bienfaits (an ‘amta), 5–n’encourt pas la Colère de Dieu (ghayr maghdûb alayhi), 6–ne mène pas à l’égarement (dâllîn)

‘d                    ’a-Huwa, b-Ahad, c-Allahu            1-bca,  2-acb,  3-bca,     4-acb

“ Faux : a – b     Vrai : c – d             ” réponse fausse : 4

Si vos réponses ne correspondent pas à cela, vous revenez aux numéros suivants de la revue :

Q. ŒŽ R.L.S. N°0     R.L.S. N°1 –  ‘ R.L.S. N°2&3 – ’“ R.L.S. N°5 – ” R.L.S. N°6

www.lumieres-spirituelles.net     No16  -  Ramadan 1431 –  Août-Sept.  2010


Articles précédents:

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)