1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2014-12-27 | Readers 398 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Le rappel (at-tadhakir)


Le rappel (at-tadhakir)

Toujours à propos de la lutte de/contre l’âme. Le rappel à ce niveau signifie évoquer Dieu Très-Elevé et Ses Bienfaits dont Il a gratifié l’homme. Respecter et magnifier Celui qui pourvoit en bienfaits font partie de ces choses de la nature première (fitriyah) avec laquelle l’homme a été formé. En y réfléchissant un peu, n’importe qui trouverait inscrit en lui-même qu’il faut magnifier Celui qui pourvoit en biens l’homme.

Regardons les bienfaits apparents et intérieurs que le Maître des rois, le Tout-Puissant nous a fait la faveur de nous pourvoir. Les hommes et les djinns réunis ne pourraient pas nous donner un d’entre eux. Par exemple l’air dont nous tirons profit à chaque instant, sans lequel nous ne pourrions pas vivre. Les djinns et les hommes ensemble seraient dans l’incapacité de produire quelque chose de semblable, s’ils le voulaient.

Alors rappelons-nous tous ces Bienfaits divins, comme le corps sain, les forces apparentes (la vue, le goût, le toucher..), les forces intérieures (l’imagination, l’illusion, la raison..), aux avantages illimités. L’ensemble des êtres humains seraient dans l’incapacité de les compter, même de façon globale. Et l’ensemble de ces Bienfaits, le Maître des rois nous les offre sans que nous ne les Lui demandions, sans qu’Il nous les rappelle.

Plus ! Dieu nous a envoyé les Prophètes, les Messagers, les Livres, nous a montré clairement la voie du bonheur et de la misère, du Paradis et de l’Enfer. Il nous a accordé tout ce dont nous avons besoin en ce monde et dans l’Au-delà, sans qu’Il n’ait besoin de notre obéissance et de nos actes d’adoration. Par rapport à Lui, notre obéissance ou notre désobéissance lui sont égales, cela ne Lui apporte ni ne Lui retire quoique ce soit. C’est pour notre bien et notre intérêt qu’Il ordonne et interdit.

Après avoir constaté que nous sommes dans l’incapacité de dénombrer les Bienfaits de Dieu, la question qui vient ensuite est : La fitra (la nature fondamentale humaine) ne statue-t-elle pas de l’obligation de magnifier le Bienfaiteur ? Comment la raison juge-t-elle la trahison du Maître des Bienfaits ?

Les gens respectent et honorent ceux qui ont du pouvoir, de l’argent, des richesses, une position sociale, de la considération, parce qu’ils les voient grandioses. Alors que dire quand la grandeur atteint le niveau de grandeur du Maître des rois, Créateur des mondes, dont le plus petit, le plus étroit, est le monde dans lequel nous vivons dont les secrets  n’ont pu être dévoilés par aucune raison jusqu’à maintenant ! Ne faut-il pas respecter et magnifier Ce Très-Grandiose qui a créé des millions de mondes «cachés»  (ghaybiyyah)?

De façon « naturelle » (fitra), nous respectons une personne présente. Il suffit de voir une personne s’arrêter de dire du mal d’une autre dès que cette dernière se présente, et lui parler avec respect. Que dire alors pour Dieu Présent partout, sous la Supervision Duquel l’ensemble des mondes de l’existence tournent. Même ! Chaque âme est en présence de la Seigneurie, tout savoir provient de Sa Présence (qu’Il soit Glorifié) !

Alors quelle injustice grandiose, quel péché grave nous commettons en Lui désobéissant, en utilisant pour cela, les forces dont Il nous a fait don ! Ne devrions-nous pas avoir honte, espérer que la terre s’ouvre sous nos pieds, si nous avions un grain de pudeur ?

Rappelons-nous la Grandeur de notre Seigneur, Ses Bienfaits, Ses Bontés ; rappelons-nous que nous sommes en Sa Présence, qu’Il est un Témoin à notre encontre – abandonnons notre révolte à Son Encontre. Et dans cette grande bataille contre les soldats du démon, sortons victorieux, faisons du royaume de notre âme un royaume miséricordieux à la recherche de la Vérité, vide de toute trace des soldats du démon, pour laisser le champ libre au Camp de Dieu, pour que Dieu nous accorde un autre niveau de lutte avec l’âme dans le monde intérieur, dans le second niveau de l’âme que nous allons évoquer la prochaine fois. Demandons à Dieu Très-Elevé, avec humilité et soumission, qu’Il nous vienne en aide dans ce combat pour remporter cette victoire parce qu’Il est le maître de la Réussite (at-tawfîq).

D’après 40 hadîthann de l’imam Khomeynî(qs)   1erHadîthMaqâm 1 – partie 6

            www.lumieres-spirituelles.net     No16  -  Ramadan 1431 –  Août-Sept.  

Articles précédents:

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)