1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2014-12-27 | Readers 347 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

A quoi jouent les Etats-Unis au Pakistan-Afghanistan ?


A quoi jouent les Etats-Unis au Pakistan-Afghanistan ?

La vue de ces quelque 92 000 pages remises par le site Internet Wikileaks le 25 juillet 2010 à trois grands journaux New York Times, The Guardian, Der Spiegel – la plus importante « fuite » de documents militaires de l’histoire dit-on – même si pour certains, ces fuites ont été organisées par un clan de l’appareil US simultanément au limogeage du général McChrystal pour justifier la décision du président Obama de son remplacement par le général Petraeus et d’éventuelles nouvelles orientations stratégiques, dans la région – ne peut que soulever de nombreuses questions. Il y a celle sans cesse posée dans ces documents : « Qu’est-ce que l’on fait là-bas ? ». Mais la question qui vient à l’esprit de celui qui ne comprend pas grand-chose à la politique américaine en cet endroit est : « A quoi jouent les Etats-Unis en Afghanistan et au Pakistan ? » En tout cas pas aux soldats d’une armée du salut volant au secours des sinistrés pakistanais ! Alors ..

A la guerre ?

C’est la première réponse qui vient à l’esprit. Ils « jouent » à la guerre. Qui d’entre nous n’a pas joué à ce jeu durant son enfance ? Que faut-il pour cela ? Déterminer deux camps, le sien et celui adverse, ennemi. Au Pakistan et en Afghanistan quel est le camp adverse, ennemi des Etats-Unis ? Officiellement les Taliban et la Qaida après l’attentat du 11 septembre 2001. Où ? dans une zone géographique montagneuse afghano-pakistanaise.

Cependant au nombre des victimes donné dans ces documents, on serait tenté de dire la population civile afghane ! (Et que l’on ne soit pas surpris de voir de plus en plus d’habitants afghans ordinaires rejoindre les Taliban pour débarrasser une fois encore leurs terres des armées occupantes, comme ils l’ont fait dans les années 80 contre les Soviétiques !)

Les Afghans seraient devenus les ennemis des Etats-Unis et du monde entier ?

Aux gendarmes et aux voleurs ?

D’abord quelles sont les marchandises en jeu ?

Le pavot ?

L’Afghanistan est devenu le 1er producteur mondial de pavot à opium depuis l’invasion américaine en 2001. En 2007, 93% des opiacés du marché mondial provenaient d’Afghanistan. Ce pavot est raffiné dans les laboratoires des services secrets pakistanais.. au point de fournir à l’heure actuelle l’essentiel du Produit national brut de l’Afghanistan et du Pakistan  Il est difficile de s’imaginer que cette production d’opium s’effectue sans le contrôle voire l’accord de l’armée d’occupation américaine et même de l’OTAN. Nul n’ignore que la drogue est une arme de corruption de l’adversaire, en même temps qu’une source de liquidités pour les finances corrompues de Wall Street, ainsi que la principale ressource de ces deux pays.

Les armes et les sociétés de sécurité ?

La publication, début août 2010, d’une étude du Congrès américain sur le coût de la guerre contre le terrorisme rend perplexe le lecteur  : le montant des dépenses militaires depuis le 11 septembre 2001 - Iraq, Afghanistan et autres opérations militaires est d’un trillion de dollars (mille milliards de dollars). Les sociétés privées de sécurité, accusées d’appartenir à la « mafia économique » créée par les forces internationales d’occupation en Afghanistan jouent un rôle actif dans le trafic d’armes et autres « services ».

Les ressources minières de l’Afghanistan (en fer, cuivre, cobalt, or, et surtout en lithium..?

D’après les récentes découvertes, leur valeur est estimée à près de mille milliards de dollars.

Le passage de pipelines pétroliers trans-afghans depuis les champs pétrolifères de la mer Caspienne jusqu’à l’océan Indien ?

De grandes sociétés pétrolières étasuniennes, Unocal, Enron et Halliburton de Cheney, cherchent à obtenir les droits exclusifs du gazoduc d’acheminement du gaz naturel du Turkménistan à travers l’Afghanistan et le Pakistan, vers l’énorme centrale électrique à gaz naturel d’Enron à Dabhol près de Mumbai (Bombay).  Hamid Karzaï n’était-il pas un lobbyiste d’Unocal avant de devenir le président de l’Afghanistan ?

Le contrôle de la seule voie d’approvisionnement de l’Afghanistan par le Pakistan ?

Le contrôle de l’arme nucléaire pakistanaise ?

Ensuite, qui sont les gendarmes et qui sont les voleurs ? Même si les Etats-Unis prétendent être les « gendarmes » du monde, ne sont-ils pas plus proches d’en être les voleurs, les pilleurs que les gardiens ! Depuis l’occupation américaine en 2001, l’Afghanistan et le Pakistan font partie des pays les plus corrompus au monde. De plus en plus les Etats-Unis s’ingèrent dans les affaires intérieures afghanes et pakistanaises. Rien ne s’y passe sans qu’ils ne soient au courant.

Aux pompiers ou aux pyromanes ?

On nous rabat les oreilles sur le danger d’une soi-disant arme nucléaire iranienne qui n’existe pas alors que la bombe nucléaire est présente au Pakistan !

Alors à quoi jouent les Etats-Unis en aiguisant les conflits internes, en opposant certaines ethnies contre d’autres, en organisant des attentats (comme celui l’hôtel Marriott d’Islamabad, le 21 septembre 2008, après avoir bombardé des positions au nord du Pakistan quelques jours auparavant à titre d’avertissement, marquant ainsi l’extension de la guerre d’Afghanistan au Pakistan) ou encore en créant des escadrons de la mort opérant à la frontière afghano-pakistanaise, et même dans les zones tribales pakistanaises ou encore en autorisant des membres des services secrets pakistanais - InterServices Intelligence (ISI) - à rencontrer des chefs taliban pour fomenter des attaques, y compris des attentats-suicides, contre les troupes étrangères ? A déstabiliser le pays ? A organiser un autre coup d’Etat militaire ?

Le Pakistan, base arrière des « bombes vivantes » (les opérations suicides), des commandos armés, des tributs rebelles, est devenu une véritable poudrière (de plus nucléaire !), sur laquelle les forces américaines se sont installées … A jouer avec le feu, n’ont-ils pas peur que tout explose ? A moins justement veulent-ils jouer avec la menace nucléaire ?

En attendant, les sinistrés pakistanais qui doivent affronter une inondation sans précédent (près du cinquième du pays recouvert d’eau et la majorité des récoltes, des ponts et des routes détruite), démunis sur les routes, n’auront pas beaucoup vu l’aide américaine, ni d’ailleurs des membres de leur gouvernement inondés eux.. de dollars américains !

Les Etats-Unis ont installé leur force de frappe militaire en Asie centrale prête à frapper quiconque constitue aujourd’hui une menace à leur pouvoir suprême sur le monde, que ce soit la Chine unie à la Russie ou l’Iran et ses alliés, la « menace » de la Qaïda (créée par la CIA dans les années 80) leur permettant de justifier leur présence dans cette région.

www.lumieres-spirituelles.net     No17  - Shawwâl  1431 – Sept.-Oct. 2010


Articles précédents:

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)