1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2014-12-27 | Readers 405 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

De la mort à la tombe


Par la [grâce du] Nom de Dieu le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux

{Certes, nous sommes à Dieu et c’est vers Lui que nous retournons.}

  

De la mort à la tombe

Il est rapporté du Messager(s) de Dieu : « Ô Omar, comment tu seras quand tu mourras ! Tes gens s’empareront de toi ; ils couperont pour toi trois coudées de drap et un peu plus. Ensuite, ils reviendront à toi, ils te laveront, te mettront ton linceul et t’embaumeront. Ensuite ils te porteront jusqu’à te déposer [dans une fosse]. Ils jetteront de la terre sur toi puis  t’enterreront. Ensuite ils se retireront. C’est alors… »  (rapporté par le savant fayd al-Kashânî in al- Mahajja al-Baydâ’ vol.8p229)

« Quand le mort est porté dans son cercueil, son âme vole au-dessus du cercueil en disant : « Ô ma famille ! Ô mes enfants ! Que la vie ne se joue pas de vous comme elle s’est jouée de moi. J’ai ramassé les biens de leurs sources licites et illicites, puis je les ai laissés à d’autres. L’usage est pour eux et les conséquences pour moi. Prenez garde de subir le même sort que le mien. » selon un propos du Prophète(s) » (Bihâr vol.3 p137)

Il est rapporté du Messager(s) de Dieu : « Le mort sait (est conscient de) celui qui le lave, le porte, l’enterre, et le fait descendre dans sa tombe. »  (al-Kâfî, vol.1 p219 H1)

« Aie pitié de mon dépaysement, dans ce monde ici-bas, de mon affliction au moment de la mort, de ma solitude dans ma tombe, de mon isolement dans ma sépulture, et quand je serai ressuscité pour le Jugement devant Toi, de l’humiliation de ma position. Pardonne-moi les actes qui ont été cachés aux hommes et maintiens [Ta Dissimulation] sur ce que Tu m’as déjà couvert.

Aie pitié de moi, sur mon lit de mort, les mains de mes bien-aimés me retournant, sois Condescendant à mon égard quand je serai allongé sur le lavoir, [le corps] retourné par un ami pur, attendris-Toi sur mon sort quand je serai porté, les proches passant aux extrémités de mon cercueil, sois Généreux quand, transporté, je serai déposé dans la fosse, seul, avec Toi.

Aie pitié de mon dépaysement dans cette nouvelle demeure [la tombe] pour ne pas me familiariser à autre que Toi. »

(Passage de l’invocation d’Abû Hamzeh ath-Thumâlî)

www.lumieres-spirituelles.net     No18  - Dhû al-Qa’adeh  1431 – Novembre  2010

Articles précédents:

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)