1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2014-12-27 | Readers 385 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Menace d’autodafé du Coran, nouvelle provocation sioniste ou néo-sioniste ?


Menace d’autodafé du Coran,

nouvelle provocation des sionistes ou néo-sionistes ?

 

{Certes, Nous avons fait descendre le Rappel [le Coran] et Nous en sommes certainement Gardien}(9/15 al-hihr)

Alors qu’un milliard et demi de Musulmans s’apprêtaient à célébrer les fêtes de la fin du mois de Ramadan durant lequel fut révélé le noble Coran, un pasteur d’une église évangéliste d’une cinquantaine de fidèles, créée en 1986 en Floride, menaça de brûler des centaines d’exemplaires du noble Coran, pour avertir, dit-il, du « danger de l’Islam ».

Provocation qui aurait pu passer inaperçue si elle n’avait pas été fortement médiatisée par les télévisions américaines, se propageant comme une trainée  de poudres de par le monde via les satellites et internet au point d’en faire un « évènement ».

On ne peut plus parler d’un fait fortuit ou d’un geste inconsidéré d’un fou illuminé, mais bien d’un énième acte prémédité d’un scénario islamophobe d’une campagne organisée, anti-islamique, entamée depuis de nombreuses années par la publicité faite à l’apostat Salman Rushdie et les centaines de films hollywoodiens anti-islamiques, planifiée et contrôlée par les grandes puissances et les centres sionistes.

La date choisie pour brûler les exemplaires du noble Coran le confirme : le 11 septembre ! Jour anniversaire de l’attentat contre les deux tours jumelles de World Trade Center en 2001 qui servit de prétexte aux grandes puissances pour envahir l’Afghanistan puis l’Irak. (Jusqu’à ces jours, les dessous de cet attentat sont restés mystérieux pour ne pas dire suspects). Comme si, après les échecs essuyés par les Etats Unis en Iraq et en Afghanistan, les grandes puissances avaient besoin de raviver cette association malfaisante entre l’attentat meurtrier du 11 septembre et l’Islam.

Mais, fait nouveau, la propagande s’en prend  cette fois-ci à la source-même de l’Islam, à son essence, le noble Coran. Il n’y a plus de « bons » Musulmans et de « mauvais » Musulmans (en l’occurrence la Qaïda et les Taliban) mais tous les Musulmans sont à mettre dans le même panier parce que l’essence même de leur religion est mauvaise. Violente attaque, même si symbolique mais combien dangereuse, que même les déclarations démagogiques d’Obama de ne jamais être contre l’Islam ne pourront effacer. 

Avec en plus, la volonté d’impliquer la société chrétienne à travers une de ses institutions –  certes, ultra-minoritaire et guère représentative des Eglises chrétiennes et des Chrétiens en  général – pour donner une touche confessionnelle à la diffamation contre l’Islam et lui octroyer une assise de convictions et de dogmes religieux.

Après les ignobles caricatures contre le noble Prophète Mohammed(s), les campagnes contre le port de la « burqa »(1) que personne ne porte en France et la construction de minarets en Suisse qui sont au nombre de quatre et de plus muets – manœuvres pour donner une forme constitutionnelle et institutionnelle à cette peur irraisonnée ainsi créée, et l’introduire dans l’équation de la politique politicienne de ces pays  –, un pas de plus est franchi en vue de développer et d’approfondir ce climat islamophobe et anti-islamique.

Les objectifs de cet acte hideux sont clairs : en premier lieu, faire que les gens aient peur de l’Islam, de façon irréfléchie ; créer des murs infranchissables avec la réalité de l’Islam et de son message de paix, de justice et de sagesse ; normaliser l’hostilité et la racisme contre l’Islam ; préparer à la confrontation contre l’Islam, dans les pays dits « laïcs » au nom de la laïcité et de la loi et dans les pays dits « chrétiens » au nom du christianisme.

En second lieu, détourner l’attention des agissements criminels des grandes puissances (américaines et européennes) contre les Musulmans et contre l’Islam en Irak, en Afghanistan, au Pakistan, en Palestine occupée et aussi en Iran, au Liban..

Les gouvernements de ces différents pays occidentaux et en premier lieu les Etats-Unis n’ont-ils pas une responsabilité directe en laissant s’alimenter un tel climat de haine raciste contre l’Islam au lieu de le combattre, au nom d’une soi disant liberté d’expression qui permet les insultes, les calomnies, les diffamations mensongères contre la religion de plus d’un milliard et demi de personnes, et qui bâillonne la vérité quand il s’agit de dénoncer les exactions sur le terrain ? N’est-ce pas à eux que revient la charge d’empêcher ces provocations mensongères, ces incitations à la haine religieuse qui remettent en question la paix sociale et la paix mondiale ? Si, comme ils le prétendent, ils ne sont pas impliqués, ne devraient-ils pas prendre des mesures pour se démarquer des lobbies sionistes et chrétiens-sionistes (ou néo-conservateurs) qui agissent au sein de leurs administrations et de leurs médias, et qui sont à l’origine de cette campagne diffamatoire de profanation du noble Coran et de sanctionner les coupables ?

Quoiqu’il en soit, cette menace d’autodafé du Coran organisée par les centres sionistes et les mentors de l’incroyance a le mérite de révéler deux choses : la première, la faiblesse, l’impuissance et le désespoir de ces grandes puissances qui ont de plus en plus recours à de telles pratiques maléfiques pour sauvegarder leur suprématie, alors que l’Islam est la religion qui respecte et honore tous les Prophètes qui l’ont précédé ainsi que tous les Livres révélés.

La seconde, l’influence croissante de l’Islam sur les cœurs dans le monde musulman et aussi en Occident, ainsi que l’éveil de la nation islamique qui a fragilisé la place tenue par l’Occident sur la scène internationale. La Lumière de l’Islam est devenue plus brillante que jamais, illuminant la voie suivie par la nation musulmane devenue plus lucide et plus forte. Elle représente une grande promesse de paix, de justice, de liberté et de spiritualité que les incroyants et les association-nistes essayent d’étouffer. {Ils veulent étreindre la Lumière de Dieu par leurs bouches. Et Dieu parachèvera Sa Lumière en dépit de l’aversion des incroyants.}(8/61 as-Saf)

C’est par des appels à l’unité que les chefs religieux musulmans ont répondu à cette provocation, unité de tous les Musulmans et aussi des Chrétiens et de tous ceux qui recherchent la vérité contre la profanation du noble Coran. Des manifestations de protestation furent organisées un peu partout dans le monde, pour rappeler que le Coran est un Livre céleste envoyé par Dieu et que vouloir le profaner c’est commettre un sacrilège contre toutes les religions révélées et contre les adeptes de tous les Prophètes(s) !

Le 8/9/2010, le danois Kurt Westergaard reçut le prix M100 décerné par les medias allemands pour ses odieuses caricatures du Prophète Mohammed(s), en présence de la chancelière Angela Merkel, pour soi-disant marquer son attachement à la liberté de presse. 

      

Le 13&14/9/10, le projet de loi prohibant le port du voile intégral dans l’espace public a été définitivement adopté par le parlement français.

(1)La « burqa » est un terme afghan pour désigner le voile intégral que seules les femmes afghanes portent. Il fut employé de façon impropre  mais sûrement pas par hasard dans le cadre de cette campagne orchestrée en France pour s’attaquer à un phénomène ultra minoritaire en France (celui du port du voile intégral qu’un nombre insignifiant de femmes musulmanes portent en France) pour mobiliser l’opinion française.

www.lumieres-spirituelles.net     No18  - Dhû al-Qa’adeh  1431 – Novembre  2010


Articles précédents:

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)