1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2014-12-27 | Readers 229 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

« Beaucoup de gens mais peu de vrais pèlerins vers Dieu »


« Beaucoup de gens mais peu de vrais pèlerins vers Dieu »

Il avait enfin pu obtenir le visa pour aller au Hajj (pèlerinage à La Mecque). Il était maintenant à Arafat, le jour de ‘Arafat, le neuvième jour de Dhû al-Hujjah.. Arrivés la veille, ils avaient passé toute la nuit à faire des invocations, à implorer le Pardon de Dieu et s’étaient endormis un peu après la prière du matin. Peu de temps après, il se réveilla, prit une collation et décida de faire un petit tour pour connaître les lieux, avant de commencer les actes d’adoration du jour de ‘Arafat à midi jusqu’au coucher du soleil.

Une vaste étendue désertique (les autorités saoudiennes venaient tout juste de commencer à planter des arbres) recouverte de tentes blanches réparties selon les pays ou continents d’origine des pèlerins, certains de luxe avec l’air conditionné, d’autres beaucoup plus modestes. De toute façon, en ce lieu saint, il est préférable d’effectuer les actes d’adoration à ciel découvert, pour ceux qui peuvent supporter la chaleur du soleil.

Il se faufila entre les tentes, s’extasiant devant la Miséricorde divine englobant tous ces gens qui allaient la ramener avec eux dans leurs pays et en faire bénéficier d’autres. Puis, vint le moment où il devait retourner dans sa tente.

Il essaya de reprendre le même chemin dans le sens inverse. Les points de repère se modifièrent, les tentes se mirent toutes à se ressembler. Il alla à droite, à gauche, revint sur ses pas. Il était perdu, lui qui se fiait à son sens d’orientation !

Fatigué, désespéré sous le soleil ardent (à cette époque il n’y avait pas encore de téléphones portables), il s’assit sur un petit monticule. Il essaya de se remémorer le chemin qu’il avait pris, quand apparut un vieil homme au visage avenant. Il semblait connaître les lieux. Il le salua. Il répondit à son salut. Voyant son désarroi, le vieil homme lui demanda s’il pouvait l’aider. Il lui raconta qu’il s’était perdu et lui donna le nom de son groupe.

Le vieil homme, sans hésiter, lui indiqua le chemin à suivre. Il se leva et se mit en route plein d’espoir en suivant les indications du vieil homme.

Il arriva à ce qui lui semblait être sa tente. Mais en s’approchant, il vit sous la tente une meute de chiens.. Il eut un mouvement de recul et retourna bien vite d’où il était venu. Il retrouva le vieil homme et lui raconta ce qu’il avait vu, choqué. Le vieil homme sourit et lui confirma que c’était bien sa tente. Il le poussa à y retourner.

Il y retourna. Et effectivement, il trouva sa tente avec ses compagnons à l’intérieur qui commençaient à s’inquiéter pour lui. Il fut heureux de les retrouver, les embrassa et leur raconta qu’il était arrivé peu de temps avant mais qu’il avait vu des chiens à leur place. C’est alors que l’un de ses compagnons lui dit : « Il y a quelques minutes, un chien s’est pointé à l’entrée de la tente, a regardé à l’intérieur comme s’il cherchait quelque chose puis est reparti.. »

En entendant cela, il ne put supporter davantage : tout se mit à basculer dans sa tête. Le vieillard.. Il courut à l’endroit où il l’avait rencontré, il ne le trouva pas. Il demanda aux gens autour s’ils l’avaient vu. Personne ne l’avait vu..

Il réalisa tout d’un coup. Et s’il était … Il se mit alors à pleurer, à pleurer, à pleurer, à demander pardon à Dieu, à implorer Son Indulgence, à faire appel à Sa Miséricorde..

Rien ne pouvait plus le consoler ni le distraire..

www.lumieres-spirituelles.net     No19  - Dhû al-Hujjah  1431 – Nov.-Déc. 2010


Articles précédents:

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)