1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2014-12-27 | Readers 535 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

« Walâyat » et « Walî »


« Walâyat » et « Walî »

du martyr Mortadha Motahhari

Fondation de la pensée islamique Iran 

L’étude que le martyr Motahharî nous propose dans ce petit opuscule porte sur l’analyse d’un mot : « walâ » avec ses dérivés « wilâya », « walaya », « mawlâ » qui est à l’origine de beaucoup de divergences.

Pourtant ce mot là est le fondement des croyances shiites qui se revendiquent de la « wilâyat » des Imams(p) de la famille du Prophète(s) après la mort de ce dernier(s) et constitue l’un des cinq principes fondamentaux de l’Islam avec la prière, le jeûne, l’aumône et le Hajj (pèlerinage).

Selon le shi’isme, l’homme possède des potentialités merveilleuses pouvant le mener jusqu’à la perfection, et le monde n’est jamais dépourvu de la présence d’un Homme Parfait qui a pu réaliser toutes ses potentialités.

Dans cette perspective, l’homme ne peut atteindre son rang véritable qu’en empruntant le chemin de la soumission à Dieu sous la direction d’un Homme Parfait, c’est-à-dire d’un « walî », d’un chef désigné par Dieu. Cela constitue un élément clé dans la vision shi’ite de l’Islam.

Après la lecture de ce petit opuscule proposé par le martyr Motahharî, ce mot n’aura plus de secret pour vous.

En avant-propos, une présentation rapide de Shahîd Motahhari(qs) qui est né le 2 février 1919 dans un village de Khorassan, au nord-est de l’Iran. Il  fit ses  études dans les écoles religieuses scientifiques de Qom, puis, enseigna la philosophie et les sciences religieuses à l’Université de Téhéran. Engagé sur le terrain de l’affrontement intellectuel, il posa les fondements de la grande révolution intellectuelle dans le monde islamique. Il fut assassiné le 2 mai 1979, peu de temps après la victoire de la révolution islamique en Iran. L’Imam Khomeini(qs) disait de lui : « Shahîd Motahhari est un fruit de ma vie. » Le jour de la première commémoration de son martyre, il(qs) dit : « Il est un de ces rares hommes ayant une pureté d’esprit, une force de foi, une puissance d’élocution. »

www.lumieres-spirituelles.net     No19  - Dhû al-Hujjah  1431 – Nov.-Déc. 2010


Articles précédents:

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)