1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2014-12-27 | Readers 227 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Après une si longue absence !


Après une si longue absence !

 

« Labbayk Yâ Hussein ! Nous sommes venus à toi ô Hussein en cette terre d’affliction et d’épreuves, des contrées lointaines, pour te rendre visite ! Nous autorises-tu à entrer ?».

Arrêtés à la porte du sanctuaire, il y a l’attente de l’autorisation d’entrer. Le cœur bat, partagé entre la crainte, la joie et la tristesse. Cet afflux d’émotions nous fait éclater en sanglots ! Ô comme tu manques ô Hussein à ceux qui t’aiment ! Ô Source de la Lumière, du Savoir et de l’Amour ! Après le passage du portail extérieur, la descente de quelques marches..  il y a la surprise des aménagements opérés dans la cour intérieure. Un temps d’arrêt avant de se diriger vers la porte d’entrée du mausolée.

Tous les murs ont été recouverts de faïence de toutes les couleurs avec une dominante bleue et ornée de garnitures dorées reflétant la couleur ambiante. L’esplanade a été abritée d’un toit également de faïence aux belles couleurs, avec des carrés d’ouverture surélevés permettant à la lumière et à l’air d’entrer. Des néons de lumière rouge, en temps de ‘Ashûrâ’ , donnent de chauds reflets évoquant à la fois le sang de l’Imam al-Hussein(p), le sacrifice de l’ensemble des martyrs, et l’effusion d’amour infini, absolu se répandant sur tout cœur prêt à la recevoir. De splendides tapis de couleurs à dominante rouge, propres, accueillent les visiteurs, avec des caisses en bois sur les côtés contenant des turbat hussayniyyah, et les invitent à prier deux raka‘ats de salutation à la mosquée et à se préparer à la rencontre avec le Maître des lieux, le Maître des jeunes du Paradis, le Martyr des martyrs.

Petite pause bénéfique avant d’entrer dans le mausolée coupé en deux : d’un côté le tombeau contenant la partie supérieure du corps de l’Imam Hussein(p) réservé aux hommes et de l’autre, réservé aux femmes, le tombeau contenant la partie inférieure du corps avec, aux pieds de l’Imam Hussein(p), le tombeau de ‘Alî al-Asghâr puis dans le prolongement celui de tous les martyrs. Une porte occidentale, nouvellement ouverte au niveau de la tête de l’Imam al-Hussein(p), permet au visiteur (ou visiteuse) de le(p) saluer à ce niveau (et même de prier si la situation le permet) en passant par l’esplanade. La tombe-même de l’Imam al-Hussein(p) est située quelques mètres plus bas et n’est accessible qu’à une toute petite minorité élue. Bienheureux celui qui aura pu descendre et se bénir de la terre de la tombe d’al-Hussein(p) !

Au-dessus du tombeau, une coupole indique l’espace où la prière est exaucée. Bienheureux celui qui aura pu accéder à la tombe de l’Imam Hussein(p) sous la coupole et demander à Dieu, car il sera exaucé ! Que la Paix soit sur toi, ô Abâ Abdallah !

L’approche du tombeau sur le côté en récitant la ziyârat dans l’espoir d’atteindre la tombe sans bousculer personne, et de pouvoir au moins poser la main sur la cage n’est pas chose facile. Et voilà que l’un des visiteurs se voit propulsé en avant, plaqué contre la paroi de la cage, surélevé sur un escabeau, comme happé dans une irrésistible étreinte ! De profonds sanglots sortent de sa poitrine et des mots volent comme « Après une si longue absence ! » entrecoupés par un déluge de larmes de douleur, de tristesse et de joie. « Labbayk yâ Hussein ! Je suis venu à toi, ô Hussein, ô Source de la Vérité ! ô Source de l’Amour ! Nos cœurs brûlent pour toi ! Ô comme nous regrettons de ne pas avoir été avec vous pour partager la récompense grandiose ! » Il s’accroche à la grille comme si c’est la terre bénie de la tombe d’al-Hussein(p) qui glisse entre ses doigts, alors que les demandes, les prières, les plaintes transmises s’égrènent rapidement à ses lèvres. Sans doute, a-t-il connu un moment d’éternité, malheureusement interrompu par une bousculade qui le dégage et laisse la place aux autres..  Malheur à celui qui demande alors à l’Imam(p) d’intervenir auprès de Dieu pour des choses de ce monde, au lieu de lui(p) demander de l’alléger du poids de ce monde, du poids de l’accrochage à ce monde ! Après la lecture de la ziyârat, les deux raka‘ts de la ziyârat priées sont une dernière offrande offerte à l’Imam al-Hussein(p)..                                                                             

Modeste témoignage d’un pèlerin

 

www.lumieres-spirituelles.net     No56  - Moharram 1435 – Nov. Décembre  2013


Articles précédents:

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)