1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2014-12-27 | Readers 355 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

L’orgueil (al-Kibr) (1) - Avertissement


L’orgueil (al-Kibr) (1) - Avertissement

Après avoir présenté une introduction générale rappelant les principes fondamentaux sur lesquels se fait l’approche des maladies du cœur, nous allons aborder dans les détails les principales maladies par lesquelles nous sommes mis à l’épreuve, afin d’arriver à les extirper du cœur et de nous permettre ainsi de prendre la voie du cheminement vers Dieu.

Avant de commencer, nous sommes obligés de faire une mise au point lexical. On sait déjà combien il est difficile de trouver des mots équivalents à 100 % quand on veut traduire un texte d’une langue à une autre et de rendre le sens complet du terme original. Il est rare de trouver des mots en français qui recoupent exactement le sens. Les difficultés (et la responsabilité du choix du terme) s’agrandissent  quand il s’agit des textes divins ou religieux. Aussi, dans la mesure où nous nous référons à l’Islam et aux sciences que Dieu nous a révélées, nous allons être obligés de faire parfois des distorsions par rapport au sens français original du mot choisi pour désigner une de ces maladies du cœur et de lui imposer le sens donné dans les sciences religieuses islamiques.

Car c’est cette maladie telle définie dans le noble Coran et dans les sciences islamiques qui est visée dans le noble Coran ou dans les propos rapportés et qui constitue un obstacle à notre santé morale et à notre devenir vers le perfectionnement et la Proximité de Dieu qui est l’objet de notre étude, pas les définitions données dans la langue française.

Savoir pourquoi ces mots ont un autre sens dans une autre civilisation ou pourquoi telle ou telle maladie est considérée comme « capitale » (pour reprendre l’expression chrétienne des « sept péchés capitaux » ou très grave dans l’Islam et ne l’est pas telle quelle ailleurs ou partiellement, n’entre pas dans l’objet de notre étude. Car notre objectif dans l’étude de  ces maladies, c’est de retirer tous les obstacles qui nous empêchent de prendre la voie de Dieu et de s’approcher de Sa Présence.

De plus, souvent, ces mots choisis pour être les plus proches du sens voulu parmi les présents, sont employés dans le langage courant, partiellement avec le même sens et parfois avec un autre sens, qu’il faudra oublier pour l’étude de ces maladies parce que hors sujet.

Aussi, la (ré-)éducation de notre âme va passer non seulement par l’ouverture de nos cœurs et de nos raisons à une approche en rupture avec la coutume, les habitudes mais aussi par un réapprentissage lexical, ce qui nous aidera à mieux connaître ces maladies, les comprendre, les dépister et les soigner.

La première maladie du cœur qui sera étudiée dans les détails dans cette rubrique est « al-kibr » qui sera traduit par le mot « orgueil » qui a un sens le plus proche en regardant la définition donnée dans les dictionnaires français(1) et le champ lexical que l’on peut lui attribuer(2). La théologie chrétienne considère l’orgueil comme l’un des sept péchés « capitaux », mais en même temps, la définition qu’elle en donne(3) n’est pas complète comme nous allons le voir la prochaine fois.

Après cette mise au point, nous rappelons la définition que vous avez eu l’occasion de lire précédemment à propos de l’orgueil (al-kibar)(4) : « L’orgueil indique avant tout qu’une personne se voit meilleure qu’une autre, supérieure à une autre. » Et quand il le fait apparaître à l’extérieur, au niveau de la parole, d’actes, on dit qu’il s’enorgueillit  (yatakabbur).

(1)L’orgueil = opinion le souvent exagérée que quelqu’un a de sa valeur personnelle aux dépens de la considération due à autrui.

(2)S’enorgueillir = devenir orgueilleux, se juger supérieur. Orgueilleux = qui a de l’orgueil, qui manifeste, montre de l’orgueil. Hautain = qui s’élève, se sent supérieur. Etre imbu de soi-même = se croire supérieur aux autres. Nous avons exclu le « contentement (ou la satisfaction) de soi » que nous avons réservé à la traduction du mot « ‘ujub », la suffisance, la vanité la prétention, l’infatuation, l’outrecuidance, l’arrogance et nous éviterons d’employer ces termes pour parler de l’orgueil.

(3)« L’orgueil consiste à ne trouver sa force qu’en soi » ou « est une opinion avantageuse que l’on a de soi, centre de tout » 

(4)cf Lumières Spirituelles N°48 & N°49

www.lumieres-spirituelles.net     No56  - Moharram 1435 – Nov. Décembre  2013

Articles précédents:

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)