1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2014-12-27 | Readers 393 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

B/Des préliminaires à la prière - Son moment - 1-des degrés spirituels des gens de la vigilance (1)


Des règles de conduite morales concernant le moment de la prière

1-Des degrés spirituels des gens de la vigilance (1)

Sache qu’en fonction de la force de leur connaissance de la Station sainte seigneuriale, et de leur désir de l’entretien avec le Créateur (que Son Nom soit Glorifié), les gens de la connaissance et les détenteurs de l’observation ont une observation des temps de la prière qui sont des moments fixés pour l’Entretien et le Rendez-vous de la Rencontre avec Dieu. 

Ceux qui sont attirés par la Beauté du Beau, ceux qui désirent le Bon éternel et qui en sont éperdument amoureux, ceux qui sont ivres de la coupe de l’amour, ceux qui sont frappés par la foudre de la coupe du « a lastu » ({Ne Suis-Je pas..})(1), ceux qui se sont débarrassés des univers, qui ont fermé les yeux sur l’ensemble des régions de l’existence et qui se sont accrochés à la Gloire de la Sainteté de la Beauté de Dieu, ceux-là sont toujours présents et ne sont pas éloignés du Rappel, de la pensée, de la vision et de l’observation, une seule seconde. 

Et ceux-là qui sont les détenteurs des connaissances et les gens des faveurs et des profits, les nobles d’âme, à la nature généreuse, ils ne choisissent rien d’autre que l’entretien intime avec Dieu. Ils ne demandent, dans l’isolement avec Dieu et dans l’entretien intime avec Lui, que Dieu même. Ils voient que la gloire, la noblesse, la faveur, la connaissance, tout cela ne se trouve que dans l’Evocation de Dieu et dans l’Entretien intime avec Lui.  

Ceux-là, s’ils se tournent vers le monde et regardent les univers, leur orientation et leur regard vers cela, est un regard spirituel (‘irfâniyyah). Ils demandent Dieu dans le monde. Ils voient l’ensemble des existants comme un Eclat de Dieu, de la Beauté du Beau (« Je désire ardemment le monde en tant que l’univers tout entier est de Lui. », du poète Sa ‘adî Shîrâzî). 

Ceux-là s’adonnent aux temps de la prière avec tout leur esprit et leur cœur. Ils attendent le moment de l’entretien avec Dieu. Ils se préparent et s’apprêtent au Rendez-vous avec Dieu. Leur cœur est présent et ils demandent de l’Endroit de la Présence, le Présent. Ils respectent l’Endroit de la Présence pour le Présent. Ils voient que l’assujettissement [à Dieu] est les allers et retours et la fréquentation avec la Perfection absolue. Leur désir ardent des actes d’adoration est de ce point de vue. 

Et ceux qui croient dans le mystère et dans le monde de l’Au-delà, qui désirent ardemment les Bénédictions de Dieu (que Sa Majesté soit Magnifiée), qui n’échangent pas les Bienfaits éternels, paradisiaques, les délices et les félicités permanentes, éternelles, pour les parts des cercles de ce monde, les délices incomplets, temporaires, mélangés.

Ceux-là, également, au moment des actes d’adoration qui sont les graines des Bienfaits de l’Au-delà, rendent présents leurs cœurs et se mettent à le faire [l’acte d’adoration] en étant réceptifs et avec un désir ardent. Ils attendent les moments de la prière car ils sont les moments de l’arrivée des résultats et de l’acquisition des réserves et ils ne préfèrent rien aux Bienfaits éternels.

Ceux-là également, dans la mesure où leurs cœurs connaissent le monde des mystères et que leurs cœurs croient aux bienfaits éternels et aux délices permanents du monde de l’Au-delà, profitent de leur temps et ne le perdent pas. Ceux-là sont les détenteurs du Paradis, les seigneurs des Bienfaits. Ils y sont éternellement.

 (d’après Al-Adab al- Ma‘nawiyyah li-s-Salât de l’Imam al-Khomeynî(qs) – Maqâlat 2 – Maqsad 4 Chap1-1)

(1)Allusion au verset coranique {« Ne suis-Je pas votre Seigneur? »}(172/7 al-A‘râf)

www.lumieres-spirituelles.net     N°57  - Safar  1435 – Déc.-Janvier  2014

Articles précédents:

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)