1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2014-12-27 | Readers 297 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

La générosité de s. Rajab Ali al-Khiyyâtî at-Tehrânî


La générosité de s. Rajab Ali al-Khiyyâtî at-Tehrânî

« Ma mère me raconta qu’ils avaient connu une période de famine :

« Nous avions passé par une période de grande famine. J’ai vu Hassan et ‘Alî (les fils aînés de Sheikh Khiyât) allumer un feu sur le toit de la maison. Je suis montée voir ce qu’ils faisaient.

J’ai vu qu’ils brûlaient la peau d’une outre pour en manger.

Je pleurais de voir leur situation ainsi et descendis du toit de la maison.

Je pris une poignée de cuivre et de bronze et allai au marché pour les vendre. Puis avec ce que j’en avais tiré, j’achetai de quoi faire à manger pour les enfants ;

Mon frère Qâsem Khân – qui était plutôt une personne riche – arriva et me vit dans cette situation de honte et de tristesse.

Il me demanda pourquoi j’étais ainsi.

Je lui racontai ce qui s’était passé.

Il dit alors : « Comment en est-il ainsi alors que je le vois au marché distribuant des cartes de viande hachée grillée aux gens ? Comment donne-t-il à manger aux gens et en prive-t-il sa propre famille ? Jusqu’à quand cet homme veut … Il est vrai qu’il est un dévot et un ascète. Sauf qu’une telle action n’est pas juste. »

En entendant ses propos ma colère augmenta.

Quand sayyed Rajab ‘Alî arriva à la maison pendant la nuit, je lui fis des reproches et m’endormis dans cet état de honte.

Au milieu de la nuit, je fus réveillée par une voix qui m’appelait. J’ouvris les yeux et vis le Prince des croyants(p).

Après s’être présenté, il(p) me dit : « Ton mari protège les enfants des gens et nous, nous te protégeons toi et tes enfants. Quand tes enfants sont-ils morts de faim pour qu’il te soit permis de lui faire des reproches ?! » »

Raconté par un des enfants de sayyed Rajab ‘Alî al-Khiyyâ at-Tehrânî in Kîmyâ al-Mahabat, p36-

www.lumieres-spirituelles.net     No57  - Safar  1435 – Déc.-Janvier  2014


Articles précédents:

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)