1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2014-12-27 | Readers 612 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

1-Des degrés spirituels des gens de la vigilance (2)


Des règles de conduite morales concernant le moment de la prière

1-Des degrés spirituels des gens de la vigilance (2)

Précédemment ont été évoqués ces gens (cette élite) qui ont des délices dans leurs actes d’adoration-mêmes selon leurs niveaux et leurs connaissances. Ceux-là et d’autres qui n’ont pas été cités, ne sentent pas l’acte d’adoration comme une charge ni comme un devoir en cela, de façon absolue. 

Quant à nous, les malheureux, les éprouvés par les espoirs et les assurances, les enchaînés par les chaînes de la passion, des engouements, les plongés dans la mer houleuse obscure de la nature, dont l’odorat des âmes ne sent même pas la saveur de l’amour et du désir ardent, dont les cœurs n’ont pas goûté le délice de la spiritualité (‘irfân) et de la faveur, nous ne sommes pas des gens de la spiritualité et de la vision, ni des seigneurs de la foi et de l’assurance.

Nous voyons les actes d’adoration divins comme un devoir et une charge, et l’entretien intime avec Celui qui satisfait les besoins comme un poids et une affectation.

Nous ne comptons sur rien d’autre que sur ce monde qui est une mangeoire pour les animaux, et nous ne nous accrochons qu’à la demeure de la nature qui est le lieu de retraite des injustes.

Les regards de nos cœurs ne voient pas la Beauté du Beau et le sens gustatif de nos esprits a délaissé la saveur de la spiritualité. 

Oui ! Le chef de la chaîne des gens de Dieu et l’élite des compagnons de l’amour et de la vérité [le Prophète Mohammed(s)] déclara : « J’ai passé la nuit chez mon Seigneur. Il me donne à manger et à boire. »

Alors, ô Seigneur, quelles sont ces veillées nocturnes que Mohammed(s) avait avec Toi dans la demeure de l’isolement et de la familiarité ?

Et quelles sont cette nourriture et cette boisson que Tu as fait goûter de Ta Main à cette noble existence, que Tu T’es choisie de parmi l’ensemble des mondes ?

Quelle est l’importance de cet homme grandiose quand il dit : « J’ai avec Dieu un temps que ni un Ange de la Proximité ni un Prophète envoyé ne peuvent contenir. »

Est-ce que ce temps est un temps de ce monde ici-bas et de l’Au-delà, ou est-il un temps de l’isolement dans la portée de deux arcs et dans le rejet des univers ?

Le [Prophète] Moussa(p) jeûna un jeûne de quarante jours et est arrivé au Rendez-vous de Dieu. Dieu (qu’Il soit Exalté) dit : {..de sorte que le temps fixé par son Seigneur se termina au bout de quarante jours.}(142/7 al-A’râf)

Avec cela, où sont ces temps fixés des Temps fixés « Mohammadiens » ? Il n’y a pas de rapport entre lui et le temps « Ahmadiyen ».

Le [Prophète] Moussa(p) a eu, durant le temps fixé, une conversation durant laquelle il est dit : : {.. « retire tes sandales. »}(12/20 Tâ Hâ). Cela a été interprété comme étant l’amour des parents.

Alors que le dernier des Messagers(s) a reçu l’ordre, dans son temps fixé [avec Dieu], d’aimer ‘Alî. Et au cœur de ce secret, il y un tison dont je ne divulgue rien. (A vous de lire le propos rapporté détaillé),

(d’après Al-Adab al- Ma‘nawiyyah li-s-Salât de l’Imam al-Khomeynî(qs) – Maqâlat 2 – Maqsad 4 Chap1-2)

www.lumieres-spirituelles.net     No58  - Rabî’I 1435 – Janvier  2014

Articles précédents:

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)