1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2014-12-27 | Readers 321 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Sur le fait que les Attributs de Dieu soient Son Essence (2)


Sur le fait que les Attributs de Dieu soient Son Essence (2)

Après avoir rappelé deux principes fondamentaux – la Fondamentalité de l’Existence et la Simplicité de l’Existence – l’imam Khomeynî(qs) en déduit deux règles.

*La première est que le Simple sous l’ensemble des aspects est en lui-même l’ensemble des Perfections d’un point de vue unique. Ainsi Dieu est Puissant en tant qu’Il est Savant et Savant en tant que Puissant. Alors, qu’en est-il des différences au niveau des concepts des Noms ?

Quant aux « différences au niveau des concepts des Noms auxquels ont  été apposés des mots dans la langue, et qui sont les concepts rationnels conceptualisés de façon inconditionnée (sans aucune contrainte par ce qui est indiqué du simple ou du composé) :

-elles n’ont pas cours dans la Vérité en Soi. Il est clair que les différents concepts de la Perfection proviennent d’une « Chose » unique ; même, selon ce qui a été montré précédemment (la Vérité simple, simple selon l’ensemble des aspects), il est nécessaire d’extraire tous les concepts de la Perfection d’une dimension unique.

-elles sont de l’ordre accidentel, occurrent et résultat de la descente de la Réalité de l’Existence et de son enchevêtrement avec le néant accidentellement, notamment lorsque les concepts de Perfection sont extraits de différentes dimensions et des sources différentes, comme c’est le cas pour certains possibles.

*La seconde règle : la Perfection, selon l’ensemble des aspects, qui est la Perfection pure et le Bien pur, doit être simpleselon l’ensemble des aspects.

Et on peut tirer de ces deux règles deux autres règles :

a)Le composé, quel que soit son genre, n’est pas parfait selon l’ensemble des aspects, le manque et le néant circulent en lui ;

b)Le manque n’est pas simple, de façon absolue.

Ainsi, Dieu (al-Haqq) (qu’Il soit Exalté) est totalement Simple, Total, complètement éloigné de tous les corollaires du possible, de l’indigence, de l’attachement à l’autre. Il est Parfaitselon l’ensemble des aspects, englobant l’ensemble des Noms et des Attributs, VéritéUne Fondamentale, et Son Existence est directe sans que n’y pénètre autre que l’Existence, que ne se mélange au parfait autre que le parfait ; Il est l’Existence pure.

S’il entrait autre que l’Existence, se réaliserait le mal des compositions qui est expression de la composition entre l’Existence et le néant.

Il est le Savoir pur, la Vie pure, la Puissance pure, la Vision pure, l’Ouïe pure et l’ensemble des autres perfections.

Dans ce sens, le propos de l’Imam as-Sâdeq(p) : « Et le Savoir est Son Essence, et la Puissance, l’Ouïe et la Vue sont Son Essence. » »

(L’Imam al-Khomeynî(qs) – 36e Hadith in al-Arba‘ûna Hadîthann pp669-671)

www.lumieres-spirituelles.net     No58  - Rabî’I 1435 – Janvier  

Articles précédents:

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)