1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2014-12-27 | Readers 367 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

La position assise de sayyed at-TabâTabâ’î


La position assise de sayyed at-TabâTabâ’î

« Sayyed at-TabâTabâ’î était très humble et très scrupuleux dans sa façon de se comporter, faisant attention au moindre détail de sa ligne de conduite au point que les gens de son entourage avaient l’impression de mal se comporter quand ils se comparaient à lui.

Pendant quarante ans je ne l’ai jamais vu prendre appui contre un mur ou contre un coussin. Au contraire, il était toujours assis un peu en avant du mur [c’est-à-dire il ne s’adossait pas contre le mur, suivant en cela des recommandations du Messager de Dieu(s)] et toujours au niveau le plus bas par rapport aux autres, aux invités.

J’étais son élève et je me rendais souvent chez lui. Je veillais à m’asseoir de façon respectueuse par rapport à lui, plus bas que lui. Mais je n’y arrivais pas !

A  chaque fois, il se levait dès que j’arrivais et il disait : « Dans ce cas, il faut que je m’assoie plus bas, ou encore en dehors de la pièce. »

Quelques années auparavant, il me rendit visite à Mashhed. Quand j’entrai dans la pièce où il était pour l’accueillir, je l’ai vu assis sur un coussin (son médecin lui ayant interdit de s’asseoir à même le sol à cause de ses problèmes cardiaques).

Mais, dès qu’il me vit, il se leva et me demanda de m’asseoir à sa place. Je n’acceptai pas et nous restâmes un temps debout jusqu’à ce qu’il me dise : « Asseyez-vous, il faut que je vous dise quelque chose. »

      Je lui obéis par respect pour lui. Je m’assis sur le coussin et lui s’assit par terre. Ensuite il dit : « Je ne voulais pas vous le dire, mais cet endroit est très souple. »

(d’après le témoignage d’un des disciples de s. TabâTabâ’i in Madrasat al-‘Urafâ’, vol.2 pp55-56)

www.lumieres-spirituelles.net     No59  - Rabî’II 1435 –Février 2014


Articles précédents:

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)