1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2014-12-27 | Readers 385 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Connaître Dieu à partir de Ses Signes L’indiquant (1)


Connaître Dieu à partir de Ses Signes L’indiquant (1)

{Nous leur montrerons Nos Signes dans les horizons et dans leurs âmes, jusqu’à ce qu’il leur devienne évident qu’il (« inna-hu ») est la Vérité.} (53/41 Fussilat)

La question principale que l’on se pose à propos de ce verset, tourne autour du pronom personnel attaché dans « inna-hu », 3e personne masculin singulier. A quoi se rapporte-t-il ?

Les avis ont divergé sur ce point. (Dans la traduction française, il a même été mis en sous-entendu « le Coran ».)

Mais selon l’avis de l’auteur, le plus probable est que le pronom personnel se rapporte à ce qui a été dit précédemment : « ce qui est montré ». Et cela pour deux raisons principales :

1-Le renvoi du pronom personnel à (un mot sous-entendu reprenant) ce qui a été dit précédemment est souvent employé dans la langue arabe. Dans le noble Coran, on trouve ce verset : {Soyez équitables, cela (huwa) est plus proche de la piété.}(8/5 La Table Servie)  On peut remarquer que dans ce verset, le pronom personnel « huwa » n’a pas de mot auquel il se rapporte. On ne peut que le rapporter à un mot sous-entendu tiré de « soyez équitables » qui est l’équité. Il en est de même dans ce verset.

2-En lisant ce verset, il vient directement à l’esprit que « ce qui est montré » est la Vérité (Dieu) qui exprime ce qui est montré. (C’est-à-dire le nom passif du verbe « ce que nous leur montrerons », c’est-à-dire « Nos Signes ».)

Il y a là, lotie, une question grandiose à propos de l’Unicité de Dieu (qu’Il soit Exalté) : la Vérité est expression de « Nos Signes », c’est-à-dire les signes et les indices que Dieu a installés dans les horizons et dans les âmes sont là pour indiquer Son Unicité. Tous ces signes font apparaître Dieu Tout-Puissant.

C’est pourquoi il est possible de voir Dieu dans chacun des signes, parce que le signe, en tant que signe, est un moyen pour faire apparaître Son Détenteur (à quoi revient le signe). Le signe n’apparait pas de lui-même, de façon absolue. Il indique Autre que lui (qui est Dieu).

Toute chose qui existe est Dieu et il n’y a pas d’existence pour autre que la Vérité. L’ensemble des horizons et des âmes sont des signes, et rien n’existe autre que « Nous » (Nos) , « Dieu » et la « Vérité » indiqué par ces signes de façon absolue.

Il n’y a pas d’existence pour « autre que Dieu » dans le monde de l’Existence. Et tout ce qui est autre que Lui est un signe pour Lui, pas davantage. Il est Seul Détenteur des signes.

 (Ma‘rifah Allah, de S. M.H. Tehrânî  pp61-64)

www.lumieres-spirituelles.net     No60  - Jumâdî I 1435 – Mars 2014


Articles précédents:

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)