1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2014-12-27 | Readers 391 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Les épreuves et l’orgueil (2)


Les épreuves et l’orgueil (2)

« Mais Dieu, qu’Il soit Glorifié, éprouve ses créatures

par quelque chose dont elles[les créatures]ignorent le fondement,

les distinguant par l’épreuve,

éloignant d’elles l’« enorgueillissement »

et tenant à distance d’elles l’orgueil.»

du Prince des croyants(p),  Nahj-al-Balâgha, Sermon  al-Qasi‘at N°192 (ou 185) p417

وَلكِنَّ اللهَ سُبْحَانَهُ يَبْتَلِي خَلْقَهُ بِبَعْضِ مَا يَجْهَلُونَ أَصْلَهُ،

Wa lakinna Allâha subhânahu yabtalî khalqahu bi-ba‘di mâ yajhalûna aslahu

Mais Dieu (qu’Il soit Glorifié) éprouve Ses créatures par quelque chose dont elles [les créatures]ignorent le fondement,

Yabtalî bi: la 8e forme dérivée du verbe « balâ » (dont l’idée fondamentale unique : survenir des transformations pour atteindre des résultats attendus) = tenter, éprouver, mettre à l’épreuve.

yajhalûna: verbe  « jahila » à la 3e p. du pl. = ignorer, ne rien savoir.

asla-hu : nom m. s. = racine, origine, fondement, principe et « hu » le pronom personnel 3e p. s. m. qui renvoie à « ba‘d ».

تَمْيِيزاً بِالاخْتِبَارِ لَهُمْ، وَنَفْياً لِلاْسْتِكَبَارِ عَنْهُمْ، وَإِبْعَاداً لِلْخُيَلاَءِ مِنْهُم.

Tamyyizan bi-l-ikhtibâri lahum wa nafyann li-l-istikbâri ‘an-hum wa ib‘âdann li-l-khuyalâ’i min-hum

les distinguant par l’épreuve, éloignant d’elles l’«enorgueillissement » et tenant à distance d’elles l’orgueil.

tamyyizann: nom d’action de la 2e forme dérivée du verbe « mâza » (séparer l’un d’avec l’autre) = le fait de séparer, disjoindre l’un d’avec l’autre, « ann » à la fin exprime l’état dans lequel l’action se fait.

al-ikhtibâri: nom d’action tiré de la 8e forme dérivée du verbe « khabara » (éprouver par expérience, essayer) = l’épreuve.

nafyann : nom d’action tiré du verbe « nafâ » = le fait de chasser, expulser, bannir, nier, refuser, désavouer [niant en elle l’enorgueillissement].

al-istikbâri : nom d’action tiré de la 8e forme dérivée du verbe « kabira » (être grand, fort)

= le fait de s’enorgueillir, l’« enorgueillissement ».

Ib‘âdann : nom d’action tiré de la 4e forme dérivée du verbe « ba‘ida » (être éloigné) = le fait d’éloigner, de tenir à distance de.

al-khuyalâ’i : nom tiré du verbe « khâla » (s’imaginer, croire, se figurer) = arrogance, présomption, orgueil, infatuation.

 

Voici une des règles générales qui régentent la vie en ce monde, celle-ci faisant allusion à l’attitude d’Iblis quand Dieu demanda aux Anges de se prosterner devant Adam qu’Il venait de créer. Iblis refusa alors, se comparant à Adam selon une apparence matérielle (Iblis étant créé de feu et Adam d’argile), et se jugeant supérieur à lui.

Ce propos montre également que Dieu voile certaines choses à Ses créatures et les met à l’épreuve par ces secrets  pour voir si elles vont Lui obéir ou non. Et l’Ordre se doit être contraire aux envies de l’âme, pour faire apparaître la pureté/sincérité de l’obéissance à Dieu. Ailleurs, le Prince des croyants(p) affirme aussi que c’est par les épreuves que Dieu extirpe l’orgueil des âmes des créatures (cf.L.S.N°44)

www.lumieres-spirituelles.net     No60  - Jumâdî I 1435 – Mars 2014


Articles précédents:

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)