1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2014-12-27 | Readers 339 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

La leçon d’humilité de sayyed ‘Alî al-Qâdî


La leçon d’humilité de sayyed ‘Alî al-Qâdî

« Sayyed ‘Alî al-Qâdî demanda à l’un de ceux qui assistaient à ses cours – une de ces personnalités scientifiques renommées de la haouzah scientifique – de venir assister à son assemblée pour acquérir des informations et des illuminations sur certaines indications..

Un jour, lors d’une de ses assemblées, il accepta l’introduction d’un mendiant dans son assemblée, avec ses vêtements sales, pour mendier. Il était malade et quand il était assis, il ne pouvait pas se relever seul. Quand il vit cela, sayyed ‘Alî al-Qâdî demanda à ce grand savant d’aider ce malheureux homme malade à se lever de sa place.

Est-ce parce que ce grand savant trouva grande cette charge, ou est-ce parce que sayyed l’avait appelé par son nom sans citer son titre ou par un surnom qui ne convenait qu’aux proches ? En tout cas, il tarda à obéir aux ordres du sheikh.

Alors sayyed ‘Alî al-Qâdî se leva en vitesse de sa place, prit dans ses bras le mendiant, le mit debout sur ses jambes, le vêtit de son manteau, puis l’emmena vers la porte de la maison, en parlant avec lui avec affection.

Ce grand savant devint honteux et s’absenta de l’assemblée pendant un temps.

Plus tard, il prit contact avec ses amis pour qu’ils demandent au sayyed de lui donner l’autorisation de revenir à ses assemblées. Il la lui donna.

A chaque fois que le savant voulait entrer ou sortir de l’assemblée, sayyed ‘Alî al-Qâdî le précédait aux chaussures, pour les lui placer devant ses pieds, montrant ainsi que cet acte ne diminuait en rien la station de l’homme ni ne lui faisait perdre son rang. L’honneur des savants était sauvegardé chez lui.

Résultat de cela, le savant mettait ses chaussures sous l’aisselle quand il entrait dans l’assemblée du guide, pour ne pas être surpris par les agissements de ce dernier.

Une belle leçon d’humilité du guide envers ses disciples.

(tiré de Ma‘jem  rijâl al-fikr wa-l-adab fî-n-Najaf al-ashraf, vol.1 p278 cité par  Madrasat al-‘Urafâ’, vol.1 p347)

www.lumieres-spirituelles.net     No60  - Jumâdî I 1435 – Mars 2014


Articles précédents:

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)