1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2014-12-27 | Readers 236 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Shahîd Motaharî et la prière de la nuit


Shahîd Motaharî et la prière de la nuit

Shahîd Motaharî raconte ses souvenirs avec son professeur Sheikh ‘Alî Tabrisî :

« J’avais alors vingt trois ans et à cette époque, j’étais étudiant à Najaf. Alors que je me trouvais dans la haouzah en train de faire mes petites ablutions, je sentis une main sur mes épaules. Je me retournai et vis le regretté mirzâ ‘Alî Tabrîzî. Je le saluai et il répondit à mes salutations. Puis il me dit : « Ô sheikh ! Si tu veux ce monde, alors prie la prière de la nuit et si tu veux l’Au-delà, alors prie la prière de la nuit. »

Les propos de ce grand savant laissèrent des traces indélébiles dans mon cœur au point que je n’abandonnai plus la prière de la nuit jusqu’à ce jour. »

in Ramaz Najâh al-Ustâdh al-Motaharî  de ‘Alî Nour Abadî, p54

En effet, sa femme et ses compagnons disaient qu’il se retirait la nuit pour prier, supplier Dieu et qu’ils l’entendaient même pleurer.

Un de ses compagnons raconte que Shahîd Motaharî disait de la prière de la nuit : « Ne dormez pas car le démon s’en réjouit ! » « La prière de la nuit déverse sur l’homme des spiritualités particulières et fait vivre son esprit » et le poussait à prier la prière de la nuit.

« Il me poussait à la prière de la nuit mais je trouvais toujours une excuse pour ne pas la faire. Par exemple que l’eau du bassin de l’école était sale ou salée, ce qui me faisait mal aux yeux. Jusqu’à cette nuit où je fis un rêve alors que j’étais en train de dormir. Un homme arriva, me réveilla et me dit : « Je suis ‘Uthman fils de Hanîf. Je suis venu à toi de la part de ‘Alî fils d’Abû Tâleb(p) (le Prince des croyants) qui t’ordonne de te lever et de veiller la nuit. Il(p) t’envoie ce message. » Quand je l’ouvris, je vis qu’il était écrit d’une écriture verte : «  Ceci est une immunité du Feu pour toi. »

J’étais grandement surpris et perplexe devant tout cela. Toujours dans le rêve, je me mis à réfléchir sur le sens de tout cela quand Shahîd Motaharî me tira de mon sommeil. Il avait dans les mains une petite bassine contenant de l’eau. Il me dit : « Lève-toi et prie la prière de la nuit. Cette fois-ci tu n’as plus d’excuse : je t’ai apporté de l’eau du fleuve.

De l’entourage de Shahîd Motaharî  in Ramaz Najâh al-Ustâdh al-Motaharî  de ‘Alî Nour Abadî, pp53-54

www.lumieres-spirituelles.net     No62  - Rajab 1435 – Mai 2014


Articles précédents:

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)