1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2014-12-27 | Readers 318 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

L’Imam(qa) les ramena au camp


L’Imam(qa) les ramena au camp

« Quelque part en Syrie, dans un endroit désertique entre deux villages, où seules s’y trouvaient des plantes de pimprenelle et des roches de granit noires.

Ils étaient cinq jeunes combattants à avoir poursuivi les « takfiris » d’al-Qa‘ida pendant cinq jours et ils s’étaient égarés, pensant trouver là leurs compagnons. Aussi, en cet endroit désertique, ils se préparaient à leur martyre, car leur retour n’était plus envisageable. Ils n’avaient plus aucun contact avec leurs compagnons et ils n’avaient ni eau ni nourriture..

Le jour se levait sur cette terre lointaine et ces roches noires, quand l’un d’entre eux se leva et dit : « Et pourquoi nous n’appelons pas notre Imam au secours? » « Ô Détenteur du Temps ! Saisis-nous (sauve-nous) ! Ô Détenteur du Temps ! Saisis-nous (sauve-nous) ! »

L’aube bleue pointait en ce jour de vendredi, quand une voiture 4X4 s’approcha de loin. « Cachez-vous et tenez-vous prêts [au combat] ! La famille d’Abû Sufyân ne prendra que nos cadavres ! » Une personne descendit de la voiture.

« As-Salam alaykum ! » leur fut-il dit d’un ton calme, rassurant.

« Qui es-tu ? Lève tes mains au-dessus de la tête et avance ! » (Comment n’ont-ils pas fait attention alors qu’ils étaient l’élite de l’élite !)

L’homme sourit dans le bleu de l’aube, d’une lumière répandue et se mit à leur parler : « Mes enfants, un tel, un tel, un tel, un tel et un tel ! (les appelant par leurs vrais noms) ! Vous avez tardé à m’appeler ! Et moi je vous observe. »

Ils lui demandèrent : « Qui es-tu ? »

Il répondit : « Saluez votre Imam ! »

Ils dirent : « Salam alaykum ô Détenteur du Temps ! »

Il répondit avec la douceur d’un père tendre, affectueux, les serrant contre sa poitrine, les prenant par la nuque, tous se soumettant à lui comme privés de volonté : « Wa alaykum as-salam wa rahmatu-llâhi wa barakâtuhu ! Mes enfants ! Montez dans la voiture avec moi ! » Ils montèrent dans la voiture, le doigt sur la gâchette.

Il leur dit : « Comme j’aime votre désir de me voir. Moi, je suis plus impatient que vous de vous voir ! Le salut de mon aïeul pour vous ! »  Et ils ne comprirent pas qui il était !!!??

Vers où ?

Ils ne parlèrent qu’après avoir mangé des dattes jaunes, bu de l’eau. Ils lui racontèrent leur défense héroïque de sa tante sayyida Zeinab(p)..

« Ah ! Ah ! Pour le moment de la sortie [d’al-Mahdî(qa)] ! Mon salut pour tous ceux qui nous sont affiliés ! Mon salut pour tous nos combattants. Descendez de la voiture. Ceci est votre camp. »

Ils arrivèrent sains et saufs à leur centre, ce 29 novembre, alors que tous les croyaient morts.. Ils se mirent à pleurer, à rire puis ils racontèrent à leurs compagnons ce qui leur était arrivé : « Notre Imam a le désir de nous voir et nous, nous brûlons de le rencontrer ! Nous sommes à toi, ô fils du Messager de Dieu ! Nous sommes à toi ô Mahdî ! Comme nous aurions aimé être avec vous, nous aurions rencontré notre Imam ! » »

(Témoignage de l’un de ces cinq « martyrs vivants » le vendredi 29-11-13)

www.lumieres-spirituelles.net     No63  - Sha‘ban 1435 – Juin 2014

Articles précédents:

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)