1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2014-12-27 | Readers 383 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

L’orgueil (al-Kibr) (7) – Autres causes (1)


L’orgueil (al-Kibr) (7)   

Autres causes (1)

Nous avons vu que l’orgueil est une grave maladie directement causée par l’incroyance. Il en est sa manifestation. Dans les livres des grands savants qui se sont spécialisés dans les questions morales, d’autres causes ont été mises en avant. Et celle la plus communément évoquée est le « contentement de soi » (al-‘ujub).

1)Le « contentement de soi » (al-‘ujub).

Pour le grand savant al-Fayd al-Kashânî, la seule chose qui provoque l’orgueil « intérieur » (al-kibr) est le « contentement de soi » (al-‘ujub). Plus exactement, il en est le prélude et l’orgueil est l’une de ses conséquences. Pourquoi ? Parce que l’orgueil commence par le fait que l’homme se voit grand, se magnifie lui-même. Puis, il se considère plus grand que les autres, ne voyant plus alors ce qu’il y a chez les autres.

Cette idée est reprise par l’ensemble des grands savants de morale spécialistes de la question, comme sheikh an-Narâqî et l’imam Khomeynî(qs). « Le « contentement de soi » (al-‘ujub) est la cause de l’orgueil et l’orgueil est un de ses résultats. »(1)

Mais l’imam Khomeynî(qs) ne s’arrête pas là et remonte plus haut, au-delà du « contentement de soi », dans sa recherche des causes de l’orgueil. Il cite deux ou trois causes qui peuvent être ramenées à une : « la vision de soi-même » (de son âme) en opposition à celle vers Dieu.

a)L’illusion de la perfection en soi-même

L’imam Khomeynî(qs) ramène toutes les causes à l’origine de l’orgueil à « l’illusion de l’homme parfait en lui-même». (2)

« La cause de l’orgueil (al-kibr) vient du fait  d’imaginer la présence d’une perfection supposée, ce qui entraîine le contentement de soi (al-‘ujub), mélangé à de l’amour pour soi. Alors, la perfection des autres se voile [à ses yeux]. Même ! Il les voit inférieurs à lui puisque privés de cette perfection et se voit supérieur à eux du fait de la présence supposée de cette perfection. Il s’élève au-dessus d’eux, au niveau du cœur et le manifeste extérieurement, apparemment.(2)

ŸCes « perfections supposées » varient selon les personnes (comme le savoir, la beauté, la force, l’argent, le rang social, la renommée, les origines..). [Ces différences de « perfections supposées » ou « objets de fixation de l’orgueil » n’interviennent que dans les modalités détaillées du traitement à suivre pour ce guérir de cette maladie. Mais le principe reste le même.]

ŸLà aussi, le « contentement de soi » (al-‘ujub) précède l’orgueil et l’orgueil en découlerait.

b)L’amour pour soi

Dans un autre de ses ouvrages (Les soldats de la raison et de l’ignorance), l’Imam remonte la cause de l’orgueil à l’amour pour soi. Il ne s’agit pas seulement d’un « mélange avec de l’amour pour soi ».

« Si l’individu regarde son âme avec de l’amour pour elle, cet amour excessif le voile de ses manques et de ses défauts et l’aveugle de ses vices. (Parfois même il se les imagine comme des qualités !)

Alors, ce qu’il voit chez lui comme faveurs et qualités, il les magnifie, les agrandit, ce qui lui fait voiler les qualités des autres et grossir leurs défauts à ses yeux. Il arrive à cette situation où il voit sa perfection et les défauts des autres. Apparait chez lui un état de « contentement de soi » (‘ujub) qui à son tour renforce son amour pour lui-même. Cet état l’amène à se voir meilleur que les autres et fait apparaître en lui un état hautain, supérieur aux autres. Voilà le mécanisme qui amène à l’orgueil.

Si cet état du cœur se manifeste à l’extérieur et apparait au niveau du corps par des traits, des paroles, des actes, alors c’est de l’« enorgueillissement » (takabbur). »(3)

Nous verrons les autres causes mises en avant la prochaine fois.

 (1)Jâma‘at as-Sa‘adât de sheikh an-Narâqî p256

(2)40 Hadîthann de l’imam Khomeynî, H.4 p112

(3)Junûd al-‘aql wa-l-jahil de l’imam Khomeynî p301

www.lumieres-spirituelles.net     No63  - Sha‘ban 1435 – Juin 2014


Articles précédents:

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)