1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2014-12-27 | Readers 382 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

L’orgueil de Caïn devant son frère Abel


L’orgueil de Caïn devant son frère Abel

 « Ne soyez pas comme celui qui s’est enorgueilli devant son frère, non pas à cause d’une faveur que Dieu aurait mise en lui. Mais l’infatuation l’a rejoint du fait de l’inimitié de la jalousie envieuse ; le fanatisme a enfoncé dans son cœur du feu de la colère et le shaytân a soufflé dans son nez du vent de l’orgueil. Dieu l’a puni de cela par les regrets et lui fait porter les péchés des meurtriers jusqu’au Jour du Dressement. »

               Sermon al-Qasi‘at in Nahj-al-Balâgha  Sermon N°192 (ou 185) p420

 

وَلاَ تَكُونُوا كالْمُتَكَبِّرِ عَلَى ابْنِ أُمِّهِ مِنْ غَيْرِ مَا فَضْلٍ جَعَلَهُ اللهُ فِيهِ

Wa lâ takûnû ka-l-mutakabbiri ‘alâ-bni ummihi min ghayri mâ fadlinn ja‘alahu-llâhu fîhi

Ne soyez pas comme celui qui s’est enorgueilli devant son frère, non pas à cause d’une faveur que Dieu aurait mise en lui.

al-mutakabbir: nom dérivé de la 5e forme du verbe « kabira » (être grand) = celui qui fait apparaître dans la pratique l’orgueil.

سِوَى مَا أَلْحَقَتِ الْعَظَمَةُ بِنَفْسِهِ مِنْ عَدَاوَةِ الْحَسَدِ، وَقَدَحَتِ الْحَمِيَّةُ فِي قَلْبِهِ مِنْ نَارِ الْغَضَبِ، وَنَفَخَ الشَّيْطَانُ فِي أَنْفِهِ مِنْ رِيحِ الْكِبْرِ

Siwâ mâ alhaqati-l-‘azhamatu min ‘adâwati-l-hasadi, wa qadahati-l-hamiyyatu fî qalbihi min nâri-l-ghadabi, wa nafakha ash-shaytânu fî anfihi min rîhi-l-kibri

Mais l’infatuation l’a rejoint du fait de l’inimitié de la jalousie envieuse ; le fanatisme a enfoncé dans son cœur du feu de la colère et le shaytân a soufflé dans son nez du vent de l’orgueil.

alhaqati bi : 4e forme dérivée du verbe « lahiqa » (atteindre, rejoindre, arriver à) = atteindre, rejoindre à force de le suivre, de le rattraper.

al-‘azhamatu: nom dérivé du verbe de « ‘azhuma » (être grand, important, grave, grandiose) = grandeur, orgueil, vanité, infatuation.

‘adâwati: nom d’action du verbe « ‘adiya » (dépasser les limites, être hostile à) = inimitié, hostilité, haine.

qadahat : verbe « qadaha » à la 3e p. f. s. = faire du feu (avec une pierre, un briquet).

al-hamiyyat: nom d’action de la 2e forme dérivée du verbe « hamâ » (défendre, protéger) = le fait de défendre, interdire, refuser qqch par fierté. Se dit aussi du feu : brûler, échauffer.

الَّذِي أَعْقَبَهُ اللهُ بِهِ النَّدَامَةَ، وَأَلْزَمَهُ آثَامَ الْقَاتِلِينَ إِلَى يَوْمِ الْقِيَامَةِ.

Al-ladhî a‘qabahu-llâhu bihi an-nadâmata wa alzamahu âthâma-l-qâtilîna ilâ yawmi-l-qiyâmati.

Dieu l’a puni de cela par les remords et lui a fait porter les péchés des meurtriers jusqu’au Jour du Dressement.

a‘qaba-hu: la 4e forme dérivée du verbe « ‘aqaba » (venir à la suite de, succéder) = amener, faire naître une chose comme suite de l’autre, causer, succéder, venir immédiatement à la suite de qqch.

an-nadâmatu : nom d’action du verbe « nadima » (se repentir, regretter) = remords, regret, repentir.

alzama-hu: la 4e forme dérivée du verbe « lazima » (s’attacher à, rester, persister) = joindre, adjoindre, imposer, faire subir.

âthâma: pluriel du nom « ithmunn », nom d’action du verbe « athima » (commettre un péché, une iniquité) = péché, transgression.

al-qâtilîna: pluriel du nom d’agent tiré du verbe « qatala » (tuer, mettre à mort) = meurtrier, assassin.

 

Voici l’histoire de Qâbîl (Caïn) qui s’enorgueillit devant son frère Hâbîl puis qui le tua. Ils étaient tous deux fils d’Adam et d’Eve et le premier crime qui eut lieu sur terre en ce monde fut commis par Qâbîl. Ce qui le poussa à commettre un tel crime fut la jalousie envieuse (hasad) vis-à-vis de son frère : il se voyait meilleur que son frère et plus digne des Faveurs divines. L’orgueil emplit sa poitrine et les feux de la colère attisèrent son cœur. Le shaytân enjoliva le crime et lui souffla de passer aux actes. Dieu lui fit ensuite goûter les affres du remords et du repentir et lui fit endosser le péché de tout assassin jusqu’au Jour du Jugement dernier, parce qu’il fut le premier qui passa aux actes et qui institua cette coutume de tuer.

www.lumieres-spirituelles.net     No64  - Ramadan 1435 – Juillet  2014


Articles précédents:

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)