1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2014-12-27 | Readers 301 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Les arguments donnés par le Noble Coran (6)


Les arguments donnés par le Noble Coran (6)

3)Les versets qui dissipent des confusions sur cette question (2)

Nous avons vu que parmi les mille quatre cents versets du noble Coran qui évoquent la Résurrection (le Retour à Dieu), certains donnent des arguments pour prouver l’existence de cet Au-delà qui peuvent être répartis en cinq groupes. Nous avons commencé à voir le troisième groupe éclaircissant les problèmes (confusions) qu’ont ceux qui nient la Résurrection et affirmant la possibilité de son existence. Voici le dernier argument mis en avant.

c)La confusion liée au Savoir de l’Acteur

{Dis : « Les ressuscitera Celui qui les a créés une première fois. Il connait chaque créature.}(79/36 Yâ Sîn)

Si Dieu veut ressusciter les gens pour les rétribuer en fonction de ce qu’ils ont fait, comment, d’une part, arrivera-t-Il à connaître, à différencier les corps innombrables devenus poussière, dont les cellules se sont mélangées les unes aux autres, et à ramener chaque esprit à son corps ? Et d’autre part, à se rappeler tous les actes effectués pendant des milliers d’années, les bons et les mauvais pour rétribuer chacun en fonction de ce qu’il mérite, en récompense ou en punition ?

De telles questions ont été posées par des gens qui ne connaissaient pas Dieu, qui ignoraient le Savoir divin infini et qui le comparaient à leurs savoirs limités, déficients. La réponse est claire : le Savoir divin est illimité, il englobe toute chose et Dieu n’oublie rien.

{Il dit : « Qu’en est-il des premières générations ? » Il [Nabi Moussa] dit : « Leur connaissance est auprès de mon Seigneur dans un livre. Mon seigneur n’égare pas ni n’oublie. »}(51/20 Ta Ha)

Et le noble Coran rapporte l’« étonnement » de Dieu (qu’Il soit Exalté) face à ceux qui nient la Résurrection : {Il Nous donne un exemple et il oublie sa [propre] création..}(78/36 Yâ Sîn)

 (d’après « Al-Ma‘âd bayna ar-Rûh wa al-Jism» de Sheikh Mohammed Misbâh Yazdî, vol.3 pp55-58)

www.lumieres-spirituelles.net     No64  - Ramadan 1435 – Juillet  2014


Articles précédents:

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)